Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Cookmyworld

Mawaru Genroku (Osaka), inventeur du sushi-bar !

Si la ville d’Osaka n’a que peu de charme pour le touriste, elle n’en est pas moins l’épicentre de la gastronomie japonaise avec de nombreuses spécialités qui lui sont propre (okonomyaki, takoyaki, teppanyaki...). C’est également dans la 3ème ville du Japon que sont nés les principaux concepts du fast-food japonais, pleinement intégrés dans la culture culinaire nipponne d'aujourd'hui, comme les instant noodles (ou nouilles instantanées, créées au début des années 70 par Momofuku Ando) ou encore les kaitenzushi (sushis bars) et leurs tapis roulants.

Le kaitenzushi ou "sushi bar"

Kaitenzushi ou Kaiten-sushi, c'est le nom donné à ce type de restaurant spécialisé dans les sushis, qui fut créé en avril 1958 par Yoshaki Shiraishi avec son 1er restaurant Mawaru Genroku (dans le quartier actuel de Higashi-Osaka). La spécificité des Kaitenzushi - que l'on trouve désormais partout dans le monde sous l'appellation de "sushi bar" - est donc de présenter les sushis, à l'assiette, sur un tapis roulant.

Libre ensuite au client de choisir les sushis qui éveillent son appétit en retirant les assiettes correspondantes (une fois une assiette terminée, ne la remettez pas sur le tapis ! c'est le calcul des assiettes vides qui fera l'addition). A l'origine, cette invention servait surtout à limiter le nombre d'employés avec un ou deux serveurs qui placent les clients, gèrent les boissons (notamment les commandes de bière) et la caisse alors que le comptoir où s'installent les clients accueille tout ce qui leur permet de déguster en totale autonomie les sushis (sauces soja, wasabi mais aussi des robinets d'eau chaude pour préparer son propre thé). En général, un petit panneau est présent devant chaque assiette pour que le client s'y retrouve parmi les dizaines de sushis proposés. Le tapis roulant avance en général à 8cm/seconde et est constamment alimenté par les cuisiniers qui travaillent de l'autre côté du comptoir. Tous les produits n'étant pas disponible sur le tapis, vous pouvez également commander à la demande en appuyant sur une petite sonnette qui se trouve devant vous. Le succès fut immédiat et Mawaru Genroku devint très rapidement une chaîne avec plus de 240 adresses dans tout le Japon (il y aurait aujourd'hui plus de 3 000 Kaitenzushi au Japon avec des chaînes comme Akindo Sushiro, Atom Boy, Genki Sushi ou Kappa Sushi). 

Le restaurant

Je me suis rendu dans le Mawaru Genroku situé dans le quartier de Dotombori, dans une rue pietonne à proximité de l'immeuble BIC Camera. Une grande enseigne en forme de sushi, juste à côté d'une autre en forme de fugu (poisson), devrait vous aider à trouver ! La salle est toute en longueur avec un grand comptoir. La déco est simple et sans véritable cachet. La star du lieu est bien sûr le fameux tapis roulant. Vous ferez face aux cuisiniers qui s'affairent sans temps mort à à la fabrication des sushis qui sont consommés en très grande majorité par une clientèle japonaise.

La cuisine

Les sushis mais aussi makis sont préparés devant vous à la minute à partir de produits frais. Vous y trouverez des sushis classiques mais aussi des oshi sushi, version typique d'Osaka fabriqués avec du riz vinaigré recouvert de sauce de poisson et moulés en forme de rectangle. Si les produits de la mer sont bien sûr à l'honneur, vous pourrez également déguster des sushis plus insolites à la viande (cuite ou crue).

lAu menu

Chez Mawaru Genroku, la carte change tous les ans. Un menu en anglais est disponible avec des photos des différents sushis pour mieux s'y retrouver parmi la cinquantaine de propositions. Chaque assiette, avec la plupart du temps 2 sushis/makis, vous coûtera 130 yens (environ 1€).

A la carte : des sushis autour de produits de la mer crus en grande majorité : thon rouge et blanc, sériole (ou hamachi), vivaneau, chinchard, anguille, saumon, sardine, oeufs de hareng...

... mais aussi avec de la pieuvre, du calamar, du crabe des neiges (à droite), des crevettes (crues ou cuites), de la cigale de mer (à gauche), des palourdes ou des pétoncles. Hors poisson, vous trouverez des sushis agrémentés de produits cuits (poulet, oeuf ou aubergine).

Une quinzaine de makis sont également disponibles : oeufs de saumon, oursin, palourde, foie de poisson cru, crevette, crabe, thon mais aussi aux haricots rouges fermentés, au concombre ou au maïs. A noter la présence sur certaines préparations d'oignon ou de mayonnaise !

 

J'ai aimé

  • Un concept de fast food sain, convivial et ludique
  • Des produits frais et préparés à la minute de très bonne qualité
  • Un super rapport qualité-prix

 

J'ai moins aimé

  • Il faut vraiment aimer le poisson cru et être curieux car parfois on goûte sans vraiment savoir ce que c'est (faute d'infos claires) ! Si la plupart du temps la surprise est plutôt agréable, il arrive de goûter aussi des choses plus "compliquées" ! 
  • On est dans de la restauration rapide donc ne rien attendre du service.

 

Infos pratiques

Mawaru Genroku 
1-6-9 Dotombori, Chuo-ku, Osaka
ouvert tous les jours de 11h à 22h
http://www.mawaru-genrokuzusi.co.jp
Accès : station de métro Namba à 3min à pied

Commenter cet article