Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Cookmyworld

The Ravenous Pig (Orlando), la bistronomie à l'américaine

Bistronomie en France, gastropub en Angleterre... difficile de dire qui est à l'origine de cette mouvance, véritable mélange de genres consistant à proposer une cuisine de bistrot/pub authentique, revisitée en mode gastro, dans un cadre de bistrot/pub et dans des niveaux de prix convenables. En effet, ces courants culinaires sont apparus tous les deux au tout début des années 90, avec pour la France Yves Camdeborde et sa Régalade (ouvert jusqu'en 2004, suivi par Le Comptoir du Relais - Paris VIe) et pour l'Angleterre le pub "The Eagle", dans le quartier de Clerkenwell à Londres. Bien installé aujourd'hui dans le paysage gastronomique de ses pays d'origine, le mouvement gastropub s'est quant à lui développé dans de nombreux autres pays anglophones comme le Canada, l'Australie, la Norvège ou encore les Etats-Unis, où j'ai eu le plaisir de découvrir "The Ravenous Pig" (le cochon vorace en français), un gastropub à l'américaine considéré comme l'un des meilleurs restaurants de Floride.

Les Chefs


James et Julie Petrakis (photo : The Ravenous Pig)

"The Ravenous Pig" a été ouvert à Winter Park, dans la banlieue d'Orlando, en octobre 2007 par James et Julie Petrakis. Egalement propriétaires de "Cask & Larder", à Winter Park, ce couple de chefs formés au Culinary Institute of America a multiplié ces dernières années les récompenses et des nominations au titre de meilleur chef du sud des Etats-Unis (James Beard Foundation). Les parcours de James et Julie sont similaires avec des passages par New York (Atelier au Ritz-Carlton/Central Park pour lui et The Waldorf Astoria et Union Square Café pour elle), Atlanta (Bacchanalia pour elle) et Orlando (Ritz-Carlton pour lui et JW Marriott Orlando Grande Lakes et Primo pour elle). Pour gérer au quotidien les cuisines de "The Ravenous Pig", ils s'appuient sur une équipe de passionnés sous la direction du chef anglais Joseph Cournoyer-Burnett, passé également par le Ritz-Carlton d'Orlando, qui est très attaché à valoriser les produits et artisans locaux.

Le cadre


La partie bar (photo : The Ravenous Pig)

Installé dans un grand espace scindé en deux avec d'une part un coin bar pour grignoter ou boire une bière et d'autre part une salle de restaurant avec quelques box (pour une intimité toute relative) pour un dîner romantique ou entre amis, "The Ravenous Pig" offre un joli cadre de pub avec sa déco rétro-chic renforcée par une présence importante du bois, de l'étain sans oublier les murs de briques et les luminaires.

Le service & l'accueil

Les américains ont vraiment le sens de l'accueil et du service et on le vérifie chez "The Ravenous Pig". Sourire, disponibilité, efficacité sont au rendez-vous !

La cuisine

Les Petrakis proposent une cuisine américaine moderne et créative, qui oscille entre une cuisine de pub revisitée, avec des plats populaires remis au goût du jour, et une cuisine plus sophistiquée teintée d'influences diverses.


L'équipe au travail (photo : The Ravenous Pig)

Les producteurs et artisans locaux sont à l'honneur avec une sélection des meilleurs produits de la région (miel de chez Dansk Farms, légumes de Satur Farms ou encore les cochons de Palmetto Creek Farms) qui sont travaillés avec soin en respectant les saisons. A l'image de la cuisine américaine, on retrouve une multitude d'influences dans la cuisine de The Ravenous Pig, du Mexique à l'Italie en passant par la France. Tout est fait maison, des pâtes à la charcuterie, jusqu'aux desserts.

Au menu

Plusieurs formules sont proposées, selon le moment de la journée. Pour déjeuner, un menu avec 5 entrées au choix (entre 6$/4,40€ et 17$/12,40€) avec par exemple des oeufs farcis (saumon, citron et aneth - 6$/4,40€), un plateau de charcuterie maison (rillettes, chorizo, pâté... 17$/12,40€) ou encore une poitrine de porc croustillante accompagnée de betterave, radis et rhubarbe marinée (14$/10€)... mais aussi un choix de salades de saison (entre 7$/5€ et 25$/18,20€), des sandwichs/burgers très originaux (entre 14$/10€ et 17$/12,40€) comme l'intriguant Po'Boy (15$/10,90€) constitué de crevettes de roche (crevettes d'eau douce), d'huîtres, des radis et de tomates vertes confites ou un alléchant lamb burger (17$/12,40€) avec de l'agneau du Colorado, du tzatziki, des tomates et des olives.

Pour dîner : un menu degustation est proposé à 60$/43,60€ (90$/65,40€ avec l'association mets/vins) avec 2 entrées + 1 poisson + 1 viande + fromage + 1 dessert. A la carte, vous trouverez quelques mises en bouche qui symbolisent bien la culture du pub à l'américaine comme les biscuits au fromage (5$/3,60€) ou encore les bretzels aux graines de moutarde accompagnés d'une fondue de fromage taleggio (7$/5€). Egalement des salades plutôt élaborées comme celle aux crevettes fumées, pain de seigle, piment de Fresno mariné, chou romanesco, céleri rémoulade, concombre et safran (14$/10€). La carte des "vraies" entrées est quant à elle plus gastronomique avec des produits plus nobles et plus travaillés : Coquilles Saint-Jacques, purée de chou-fleur caramélisé, pignons, câpres croustillantes, pain noir à l'huile d'olive (17$/12,40€) ou encore un foie gras rôti glacé au bourbon et à l'érable accompagné d'une crème glacée à la cannelle et d'une tuile aux amandes (14$/10€).

Parmi les plats (très copieux mais c'est la norme aux Etats-Unis) : des pâtes maison comme les raviolis à l'aubergine fumée, poulpe, chorizo, fèves et tomates (20$/14,50€) mais aussi des viandes (boeuf, poulet et agneau et porc avec comme spécialité le porterhouse de cochon. Le Porterhouse correspond à l'aloyau) et poissons (mérou de Floride, flétan d'Alaska...). La carte des desserts revendique clairement des influences multiculturelles avec une très américaine banane rôtie, ganache de chocolat noir, guimauve grillée et crème glacée aux crackers (8$/5,80€) mais aussi l'Italie avec les Cannoli à la pistache (8$/5,80€) ou la France avec une crème caramel et Chantilly (8$/5,80€). La carte des vins propose de nombreux vins des différentes régions françaises et bien évidemment de vins américains à des prix très honnêtes.


Cocktail "The Ravenous Pig Old Fashioned" (photo : The Ravenous Pig)

Pour rester dans l'esprit d'un pub, "The Ravenous Pig" offre également une carte de cocktails (12$/8,80€) inspirés par la prohibition avec comme spécialité un insolite cocktail "The Ravenous Pig Old Fashioned" avec du bourbon infusé au bacon, du sirop d'érable à la vanille, du bitter et de l'orange.


Les bières de micro-brasseries sont à l'honneur (photo : The Ravenous Pig)

La bière est aussi à l'honneur avec une petite offre de bières (6$/4,40€ la pinte) qui fait la part belle aux produits de micro-brasseries américaines installées notamment dans le Colorado, à New York ou en Floride.

Retour sur un dîner en photos...

The Snack Board (14$/10€) : une planche proposant des travers de porc sauce barbecue, une brandade de mérou accompagné de deux toasts et des arancini aux champignons. Bien consistant cet amuse-bouche avec des ribs fumés fondants, une brandade assez douce et des arancini aux champignons bien goûtus.

The Tacos (14$/10€) : très originaux ces tacos composés de crevettes de roche panées fermes et croustillantes accompagnées de salade de chou, de guacamole crémeux, de coriandre et de piments jalapeno marinés. Une jolie découverte aux notes mexicaines.

Pork porterhouse (30$/21,80€) : une magnifique pièce de cochon  tendre et moelleuse (le porterhouse équivaut à l'aloyau), accompagnée de morceaux de pêches déglacés au cidre et de farro (sorte d'épeautre ou blé sauvage italien) cuisiné avec des radis dans un beurre à l'ail.

Macreuse de palette de boeuf (flat-iron steak) marinée aux cèpes et grillée (25$/18,20€)servie avec une version américaine de l'aioli et d'excellentes frites (maison).

Pub Burger (14$/10€) : un excellent bun légèrement brioché accueille un généreux steak haché de boeuf Angus de chez Meyer, éleveur bio installé dans le Colorado. La viande est juteux et savoureuse, agrémentée d'oignons caramélisés, d'une feuille de salade, de tomates confites, de belles tranches de pickles de gros cornichons (concombre nain) et d'une sauce au bleu. Là encore accompagné de très bonnes frites maison (servies dans un grand verre... pas super pratique).

Pour accompagner ce dîner, un INOX, Willamette Valley 2009 de chez Chehalem (11$/8€ le verre ou 44$/32€), un Chardonnay américain très fruité, étiquetée au nom du restaurant. 

Cheesecake (8$/5,80€) : un cheesecake au yaourt sur une fine couche de pâte à base des célèbres crackers Graham, des fraises au balsamique et une crème glacée au basilic. Pas très adepte du cheesecake (notamment de sa texture), je dois dire que dans ce cas précis, j'adhère ! Une belle texture pas trop compacte et un bon goût lacté, qui prend son envol avec les parfums et l'acidité sucrée des fraises. La glace au basilic s'occupe ensuite d'apporter une nouvelle fraîcheur avec ses notes vertes si caractéristiques. Une merveille pour finir le repas avec l'un des porte-étendards de la pâtisserie américaine.

J'ai aimé

- A l'image de la variété de la cuisine américaine qui s'est construite sur un mélange d'influences italiennes, anglosaxonnes ou encore d'Amérique Centrale, "The Ravenous Pig" offre une belle variété de plats inscrits dans le patrimoine gastronomique américain dans des versions créatives et élaborés à partir de magnifiques produits. Un bel exemple de la nouvelle cuisine américaine !

- Des plats généreux et de qualité à des prix très corrects

J'ai moins aimé

Le lieu est très bruyant !

 

Infos pratiques

The Ravenous Pig
1234 N. Orange Avenue
Winter Park, FL 32789 US
http://www.theravenouspig.com
ouvert du mardi au samedi de 11h30 à 14h et de 17h30 à 22h (ouverture du bar à partir de 16h)

Commenter cet article