Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Cookmyworld

La Cantine de la Cigale : Christian Etchebest installe sa cuisine de bistrot sur la rive droite

Le(s) Chef(s)

Béarnais d'origine, Christian Etchebest (à ne pas confondre avec son homonyme Philippe, Chef doublement étoilé de l'Hostellerie de Plaisance à Saint-Émilion jusqu'en décembre 2013, que l'on retrouve à l'affiche sur M6 avec l'émission "Cauchemar en Cuisine") s'est imposé ces dernières années comme l'un des fers de lance de la cuisine de bistrot orientée sud-ouest. Formé dans de prestigieuses maisons comme l'Hôtel Saint-Jean-de-Luz, le Crillon ou encore le Martinez, Christian Etchebest est à l'origine de plusieurs tables bistrotières parisiennes reconnues comme Le Troquet, Le Grand Pan, La Cantine du Troquet, La Cantine du Troquet Dupleix, et depuis septembre 2013, La Cantine de la Cigale, dans le très touristique quartier de Pigalle (XVIIIème).

Christian Etchebest et son grand copain Eric Ospital, roi de la charcuterie basque,
avec qui j'ai eu le plaisir de passer un petit moment.

Ambassadeur de la cuisine du sud-ouest, cet ancien élève de Christian Constant (à qui l'on attribue la création de la bistronomie) est un passionné qui tente de valoriser son terroir natal à travers une cuisine fraîche et généreuse. Editeur de livres de cuisine (dont notamment "Tout est bon dans le cochon !" avec son ami Eric Ospital, roi de la charcuterie basque), Christian Etchebest est aussi un homme de télévision avec notamment sa participation récente à l'émission de M6, "La plus belle région de France".

Benjamin Arnaboldi (photo : Cantine de la Cigale)

Pour gérer la cuisine de La Cantine de la Cigale, Christian Etchebest s'appuie sur Benjamin Arnaboldi, un jeune chef de 26 ans passé par chez Alain Dutournier (Pinxo) et Nicolas Castelet (Le Royce devenu l’Auberge du 15) avant de collaborer avec Christian Etchebest à la Cantine du Troquet (XIVème). Il part ensuite à Toulouse (Fouquet's et Bibent de Christian Constant) et décide au bout de 3 ans de revenir à Paris pour accompagner Christian Etchebest lors de l’ouverture de la Cantine du Troquet Dupleix (XVème) avant de se voir confier les rênes de la Cantine de la Cigale.

Le cadre

Ouverte à l'été 2010, La Cantine de la Cigale est une annexe de la Cigale, monument de la scène rock parisienne. Redécoré par Philippe Starck, ce bar-cantine se déploie dans un cadre plutôt cosy avec ses hauts plafonds, ses murs au rouge prédominant, son énorme ardoise affichant la carte, ses tables de bistrot et son long bar, sans oublier un écran géant diffusant des événements sportifs dont du rugby, cher à Christian Etchebest, et une terrasse pour les beaux jours.

L'accueil & le service

L'accueil est très agréable, convivial mais sérieux. Le service est du même acabit, sympathique et détendu mais toujours dans le sérieux. J'ai eu le plaisir de partager la table de Christian Etchebest qui était accompagné ce jour là de son ami Eric Ospital, artisan charcutier basque devenu la référence incontestée de la cochonaille basque. Inutile de préciser que la convivialité était au rendez-vous ! Un vrai plaisir !

La cuisine

Christian Etchebest et Benjamin Arnaboldi proposent une cuisine de bistrot simple, moderne et généreuse, réalisée à partir de produits de saison, de qualité. Tout est fait maison et les assiettes sont gourmandes. Elles valorisent le produit avec bien évidemment une prédilection pour les produits du sud-ouest, dont notamment les excellents produits charcutiers d'Eric Ospital. 

Au menu

Vous pourrez choisir la formule du midi (entrée/plat ou plat/dessert pour 18€) ou la carte assez restreinte qui évolue selon les saisons. Vous pourrez choisir parmi une dizaine d'entrées dont des charcuteries d'Eric Ospital (de 7€ à 14€ pour la planche de charcuteries) mais aussi des soupes (9€), des salades (16€) ou des grands classiques comme les oeufs mayonnaise (5€), des couteaux à la plancha (10€) ou encore un tartare de boeuf et oeuf mollet (10€). Concernant les plats, le choix se fera entre 4 poissons (de 16€ à 19€) et 4 viandes (entre 18€ et 19€) qui alternent entre onglet de boeuf ou de veau, épaule d’agneau, échine IbaÏona, joue de cochon ou foie de veau. Du côté des desserts, vous trouverez les magnifiques glaces (6,50€) du maître glacier ariégeois Philippe Faur (designé meilleur glacier de France par Gault & Millau en 2012) mais aussi des classiques du sud-ouest comme le gâteau basque (8,50€) sans oublier une tarte citron meringuée (9€), un éclair praliné (9€), un royal chocolat (9€) ou un baba (8,50€). Pour les amateurs, des fromages du sud-ouest sont aussi proposés. Côté vin, l'offre est assez étroite et les tarifs plutôt serrés (entre 22€ et 50€/bouteille et autour de 6€/verre).

Retour sur un déjeuner en photos...

Terrine de pâté (8€) de chez Ospital. Copieux et très plaisant en goût, accompagné d'une petite salade pour apporter un peu de fraîcheur !

Turbot sauce vierge à la plancha et asperges blanches (19€). Un plat chargé de soleil avec une cuisson parfaite du poisson, une sauce vierge parfumée et quelques asperges légèrement croquantes.

  • Gâteau basque (8,50€). La pâte était un peu molle, sans doute à cause de l'humidité, mais l'ensemble reste très correct avec une crème aux douces notes de fleur d’oranger.

J'ai aimé

  • Installé dans un quartier très touristique, ce lieu offre une alternative de qualité aux restaurants "attrape-touristes" des environs (chers et pas bons !).
  • Un bon rapport qualité-prix pour une cuisine simple, gourmande et généreuse. 
  • Un accueil et un service sympathique et prévenant.

 

J'ai moins aimé

  • Il manque peut-être un peu plus de formules aussi bien pour déjeuner que pour dîner.

 

Infos pratiques

Cantine de la Cigale
124 boulevard du Rochechouart - 75018 Paris
Tel : 01 55 79 10 10
http://www.cantinelacigale.fr
Ouvert tous les jours sauf le dimanche de 8h à 2h (8h à 11h : petits déjeuner - 12h à 14h30 : déjeuner - 19h à 23h : Dîner et bar toute la journée jusqu'à 2h)
Accès : métro Pigalle (L2 ou L12) ou Anvers (L2)

Commenter cet article