Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Cookmyworld

Le Chef

Après le lancement remarqué (et plutôt réussi) de Table 12 de Vincent Crépel, une autre adresse parisienne a fait parler d'elle en cette fin d'année 2014 avec son nom qui fleure bon Brassens et sa gouaille légendaire : Gare au Gorille. Ce projet néobistrotier est porté par deux anciens comparses de Bertrand Grébaut chez Septime, Marc Cordonnier et Louis Langevin, bien décidés à voler de leur propres ailes en s'en allant ouvrir leur table dans le XVIIème arrondissement et le quartier des Batignolles. Passé en 2010 par l'Arpège d'Alain Passard (chef de partie) avant de seconder Bertrand Grébaut chez Septime, Marc Cordonnier officie bien évidemment en cuisine alors que Louis Langevin, passé également par Septime en tant que sommelier, évolue en salle pour distiller ses précieux conseils autour d'une offre de vins principalement bios ou naturels.

Le cadre

Ouvert mi-novembre 2014, rue des dames, Gare au Gorille fait plutôt dans le discret avec sa devanture recouverte de carrelage blanc qui n'affiche pas son nom. La salle, toute en longueur, propose une quarantaine de couverts (dont une dizaine au comptoir à l'entrée) autour d'un cadre épuré de bistrot, dans l'air du temps.

La déco fait dans le brut avec béton, tables et chaises en bois, poutres et tuyaux apparents sans oublier les "indispensables" luminaires industriels. L'ensemble est assez lumineux avec ses murs blancs et une verrière qui laisse entrevoir une cour arborée.

L'accueil & le service

L'accueil est souriant et décontracté alors que le service se révèle disponible et attentif, sans excès de sérieux mais avec un vrai professionnalisme.

La cuisine

Marc Cordonnier concocte une cuisine de bistrot fine et moderne, sans être révolutionnaire. Il propose une cuisine de saison, fraîche, qui joue chaque jour une partition renouvelée. Gare au Gorille s'inscrit dans la même veine que ses prédécesseurs bistronomiques comme Correta, Pirouette, l'Office, Encore et bien d'autres, à ceci près qu'il joue ici une carte résolument française là où d'autres imprègnent leur cuisine d'influences asiatiques ou d'ailleurs. La cuisine est précise même si elle ne m'a pas paru toujours très juste au niveau des assaisonnements.

Au menu

Gare au Gorille propose un superbe menu déjeuner à 25€ (entrée, plat, fromage ou dessert) ainsi qu'une offre à la carte avec un choix de mises en bouche bistrotières (chorizo de porc basque, jambon de Bigorre... de 6€ à 12€) ainsi que quelques entrées (maquereau, pomme de terre et huître... autour de 12€), poisson ou viande (autour de 18€), une offre de fromages et des desserts au choix (8€). Le soir, on passe en mode petites assiettes façon Clamato (entre 5€ et 13€) pour un plaisir gourmand seul ou à partager. Les viandards pourront se rabattre sur l'une des belles pièces de viande pour deux (canard, agneau, bœuf... entre 35€ et 40€). Courte mais sélective, la carte des vins propose des références essentiellement bios et natures en flacon ou au verre (entre 5€ et 8€).

Retour sur un déjeuner en photos...

Veau cru, radis, poireau, noix et sauce César (11€). Un plat tout en fraîcheur (et en couleurs) avec un bel équilibre et des associations de saveurs qui fonctionnent très bien même si l'assaisonnement est un peu bancal.

Velouté butternut, œuf poché et haddock (12€). Classique mais efficace ! On aurait juste aimé un peu plus que les 4 petits morceaux de haddock pour apprécier jusqu'au bout ce plat !

Cabillaud, saucisse fumée, brocolis, chou romanesco, épinards et sauce aux moules (18€). L'association terre/mer est excellente avec le fumé de la saucisse qui donne du caractère. Comme pour le veau cru, l'assaisonnement laisse un peu à désirer ! Dommage !

Canard, carottes et oignons pickles (17€). Cuisson parfaite du canard, bien goûtu, qui s'associe parfaitement à la carotte - travaillée en purée (carotte jaune) mais aussi glacées (carotte rouge) - et aux oignons pickles. Le jus est parfait pour apporter liant et rondeur à l'ensemble.

Crème chocolat, cacahuète, miel et kumquat (8€). Un dessert chocolat/agrume léger et simple mais efficace !

Tarte citron, pomelo et meringues (8€). Là encore du classique avec une partition autour des agrumes qui oscille entre acidité et rondeur.

 

J'ai aimé

  • Un service très agréable.
  • Une magnifique formule déjeuner à 25€.
  • Des plats de très bonne facture sans être révolutionnaires.

J'ai moins aimé

  • Comme une impression de déjà vu !
  • Des desserts un peu simplistes même s'ils sont de qualité.
  • Le déséquilibre au niveau des assaisonnements sur certains plats.

 

Infos pratiques

Gare au Gorille
68 rue des Dames - 75017 Paris
Tel : 0142942402
Ouvert du mardi au samedi de 12h15 à 14h30 et de 19h30 à 22 h (fermé dimanche et lundi).
Réservation fortement conseillée.

Commenter cet article