Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Cookmyworld

Chocolat blanc : le pari osé de la Pâtisserie des Rêves !

Si vous suivez régulièrement mes chroniques, vous savez que je suis un grand fan de la Pâtisserie des Rêves, la magnifique maison de Philippe Conticini, considéré par beaucoup (dont moi) comme l’un des meilleurs pâtissiers du monde. Depuis 2008, ce véritable génie de la pâtisserie a redéfini avec son établissement les codes des classiques de la pâtisserie française en leur apportant un coup de jeune tout en finesse et légèreté.

Consommateur assidu des créations de Conticini, j'avais été soufflé par son Paris-Brest, son Saint-Honoré, ses créations autour du Calisson ou des dragées ou encore sa somptueuse Forêt Noire, sans oublier son incroyable gamme de confiseries Origami renvoyant à nos souvenirs d'enfance. Si les déceptions ont été rares avec des chouquettes à la crème mollassonnes et une fois un éclair au chocolat à l'acidité suspecte, je dois avouer que la gamme de chocolat blanc qui vient tout juste de sortir pour Pâques me laisse perplexe avec d'un côté la réjouissante idée de rassembler 10 chocolatiers du monde entier autour d'une gamme de mini-tablettes et d'un autre la désagréable impression d'avoir été pris pour un pigeon avec des tarifs hallucinants !

Pour créer cette gamme de mini-tablettes (sic) autour du chocolat blanc, Philippe Conticini et son comparse Thierry Teyssier ont réuni autour d'eux 9 références du chocolat issues de 9 pays différents pour créer autant de déclinaisons autour du chocolat blanc avec comme objectif de retranscrire pour chacun un goût ou un souvenir d'enfance. Ce produit lancé à l'occasion de Pâques est exceptionnel avec l'improbable réunion de 9 chocolatiers : Domori (Italie), Rozsavolgyi (Hongrie), Willie's cacao (Angleterre), Stephen Vandeparre (Belgique), Oberweis (Luxembourg), Amaz (Pérou), Beschle (Suisse), Hector Galvan (Mexique), Es Koyama (Japon), auquel s'est bien sûr ajouté Philippe Conticini. 

Chocolat blanc : le pari osé de la Pâtisserie des Rêves !
Chocolat blanc : le pari osé de la Pâtisserie des Rêves !
Chocolat blanc : le pari osé de la Pâtisserie des Rêves !
Chocolat blanc : le pari osé de la Pâtisserie des Rêves !
Chocolat blanc : le pari osé de la Pâtisserie des Rêves !

L'offre de la Pâtisserie des Rêves est commercialisée de deux manières : la mini-tablette à l'unité (4,70€) ou un coffret à la façon d'une boite à bijoux avec 10 compartiments accueillant chacun une mini-tablette (72€). J'aurai pu me limiter à tester une ou deux créations à l'unité mais j'ai fait le choix malgré le prix annoncé de partir sur le joli coffret ! 1ère chose irritante, quand j'ai ouvert une 1ère mini-tablette... L'habit se révèle deux fois trop grand avec un emballage qui tente de cacher une chétive barre de 20g (contre 100g pour une tablette normale). A 4,70€ la barre, ça fait tout de même 235€/kg pour du chocolat blanc ! Quand on sait que les "vrais" chocolats les plus chers oscillent entre 150 et 200€/kg, le carré de chocolat ivoire reste en travers de la gorge ! 

Chocolat blanc : le pari osé de la Pâtisserie des Rêves !
Chocolat blanc : le pari osé de la Pâtisserie des Rêves !
Chocolat blanc : le pari osé de la Pâtisserie des Rêves !
Chocolat blanc : le pari osé de la Pâtisserie des Rêves !
Chocolat blanc : le pari osé de la Pâtisserie des Rêves !
Chocolat blanc : le pari osé de la Pâtisserie des Rêves !

 

Souvent gras, trop sucré et décrié par une grande partie de la profession qui le laisse de côté (sauf peut-être pour des ganaches) ou l'exploite occasionnellement en décoration, le chocolat blanc est le parent pauvre du chocolat, il ne faut pas se le cacher ! On a plus l'habitude de le voir plus industriel qu'artisanal avec comme fer de lance le célèbre Galak qui s'est installé comme la référence gustative dans le domaine. Il faut savoir que contrairement au chocolat noir ou au lait (beaucoup plus complexes et variés en goût), réalisés à partir de fèves de cacao, le chocolat blanc n'est pas produit à partir de fèves de cacao mais uniquement à partir de beurre de cacao (sans réel goût de cacao) ! Ce sont donc le sucre et surtout le lait en poudre ajoutés à ce beurre végétal qui donnent au final le goût typique du chocolat blanc. Le pari de donner des lettres de noblesse au chocolat blanc était donc osé et il faut avouer qu'il est plutôt réussi en terme d'originalité avec quelques belles réussites comme la création du hongrois Rozsavolgyi aux herbes fraîches ou celle aux amandes et aux figues du mexicain Hector Galvan mais ça reste du chocolat blanc et il est difficile de ne pas mettre en balance cela avec les tarifs pratiqués.

J'ai bien évidemment conscience que la Pâtisserie des Rêves comme les chocolatiers partenaires se rémunèrent mais comment peut-on justifier de tels tarifs surtout quand on sait que le blanc coûte bien moins cher à produire que ses cousins noir ou au lait ? En raison de coûts logistiques comme l'indique la Pâtisserie des Rêves sur sa page Facebook, arguant du fait que la production de chaque barre se fait dans le pays du partenaire ! J'entends bien mais reste malgré tout dubitatif et si cela ne remettra pas en cause ma fidélité à cette belle maison - ne dit-on pas " Qui aime bien châti bien" - je serai sans doute désormais plus vigilant sur ce type de produits événementiels !

Voici les différents chocolatiers partenaires et leurs créations :

  • Philippe Conticini (France) / vanille, verveine, citron, lin torréfié, fleur de sel et craquant acidulé aux graines de fruits de la passion séchées.
  • Domori (Italie) / feuilles de menthe
  • Rozsavolgyi (Hongrie) / herbes fraîches (estragon, menthe poivrée, citron, noix)
  • Willie's cacao (Angleterre) / nature
  • Stephen Vandeparre (Belgique) / spéculoos
  • Oberweis (Luxembourg) / cannelle
  • Amaz (Pérou) / éclats de café
  • Beschle (Suisse) / citron et cardamone
  • Hector Galvan (Mexique) / amandes et figues
  • Es Koyama (Japon) / thé ojicha et riz soufflé

 

La Pâtisserie des Rêves
93 rue du Bac - 75006 Paris
http://lapatisseriedesreves.com

Commenter cet article

mylittlerecettes 18/04/2015 21:04

Je suis tout à fait d'accord avec vous, c'est un snobisme parisien et une affaire bien lucrative.