Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Cookmyworld

La Grenouillère*, la cuisine de territoire d'Alexandre Gauthier !

[Mise à jour 09/02/17 : La Grenouillère a reçu une 2ème étoile dans le Guide 2017]

Le Chef

Considéré comme l'un des chefs français le plus créatif de sa génération, Alexandre Gauthier incarne avec sa superbe Grenouillère une certaine forme de gastronomie française, moderne et avant-gardiste. Formé au Lycée Hôtelier du Touquet, il prend les rênes - à la suite de son père Roland - de La Grenouillère, une auberge gastronomique installée à la Madelaine-sous-Montreuil dans le Pas-de-Calais. Lauréat Food France en 2005 (sous le parrainage d'Alain Ducasse), il est consacré comme révélation de l'année par le festival Omnivore en 2006 (puis créateur de l'année en 2010 et 2012) avant d'être désigné "Grand chef de demain" par le Gault-Millau et de recevoir en 2008 une étoile au Guide Michelin. Aujourd'hui beaucoup s'émeuvent de cet unique macaron alors que le Gault & Millau n'a pas hésité à lui attribuer la récompense suprême des 5 toques en 2014. Outre La Grenouillère, ce surdoué de 36 ans a aussi ouvert à Montreuil-sur-Mer en 2007, "Froggy’s Tavern", une rôtisserie contemporaine suivi en 2009 de "Les grandes tables du Channel" à Calais (dont il s'est retiré depuis) et très récemment avec sa compagne "Anecdote", également à Montreuil-sur-Mer, qui propose une cuisine de mémoire en hommage à Gauthier père.

Le cadre

Installé dans la petite commune de la Madelaine-sous-Montreuil, dans une ancienne ferme du XVIème siècle, La Grenouillère a entièrement été rénovée en 2010 par l’architecte Patrick Bouchain, du restaurant aux chambres rustico-modernes situées dans l'ancien corps de ferme sans oublier la création de 8 huttes parfaitement intégrées au paysage verdoyant.

Membre du réseau "Relais & Châteaux" depuis 2013, La Grenouillère offre un cadre général magnifique en pleine harmonie avec la nature. 

Le restaurant propose une salle aérée et épurée à la déco moderne avec de magnifiques tables recouvertes de cuir, de grandes baies vitrées qui ouvrent le regard sur le verdoyant jardin.

L'accueil & le service

Un personnel jeune et cosmopolite, pour nous une serveuse d'origine asiatique (preuve de la renommée internationale de la maison et de son chef), qui se révèle très professionnel tout en étant souriant et agréable. A la fois sérieux et décontracté.

La cuisine

Alexandre Gauthier propose une cuisine contemporaine à l'avant-garde de la gastronomie française. Elle se veut décomplexée (sans pour autant renier les classiques), impertinente et ouverte sur le monde en proposant un voyage gustatif qui confine à l'expérience, entre végétal/terre, mer et eau douce. Tel un funambule, le jeune chef nous guide dans un parcours initiatique presque sauvage dans l'expression du territoire (terme qu'il préfère à terroir) et des produits qu'il sublime. Une cuisine qui a d'autant plus de sens et de justesse qu'elle est en parfaite harmonie avec le lieu et son environnement.

Au menu

La Grenouillère propose 2 menus : 11 services (120€ / +65€ pour 5 verres de vin) et 9 services (90€ / +48€ pour 4 verres de vin). Si vous préférez la carte, vous pourrez choisir parmi des entrées entre 28€ et 45€ (ex : Grenouilles meunières/citron/croûton, Ormeau au naturel, Gnocchi truffes de printemps...), des plats entre 40€ et 55€ (ex : Ris de veau/champignons sauvages, Cabillaud/racine et tige de persil, Homard/sanguines...) et des desserts à 14€ (ex : Argousier/marjolaine, Baba au vert, Caramel/noix...).

 

Retour sur le menu d'avril en 11 services...

 

Amuses bouches... Gras de canard, cresson et crème de chèvre / Lotte et asperge verte / Oeuf de caille mollet, poudre de laitue / beurre recouvert de poudre de laitue de mer (algue).

 

Vertes en sous-bois... Asperge verte, cébette et billes de vinaigre balsamique. L’asperge est crue mais aussi crème infusée dans du jambon fumé.

 

Couteau frais, maïs et blanc d’oeuf...

 

Pourpier, guimauve... Pourpier d’hiver, blanc d’œuf en guimauve et concombre. Assaisonné par une petite vinaigrette.

 

Vive, baies roses, chou romanesco... avec notamment une crème de chou relevée à la moutarde.

 

Blanche, cabillaud, colza... Cabillaud, asperge blanche, fleur et huile de colza, crème fraîche et poudre de mie de pain brûlée.

 

Langue d’oursin, langue d’oiseau... oursin farci de risoni (petites pâtes en forme de gros grain de riz également appelées langues d'oiseau), langue d'oursin et gelée de bisque de homard.

 

Coussin d'ortie/crème liquide...

 

Encornet, oignon brulé... Encornet cuit sur charbon, émulsion de persil et whisky.

 

Raviole rouge... Raviole de betterave qui renferme un jaune d'œuf de poule et un beurre de haddock fumé.

 

Brioche à la fleur de sel... bien grasse et salée !

 

Caille grasse... Poitrine de caille grasse farcie de ris de veau, cèpe râpé, crème de panais et cuisse de caille avec émulsion de beurre noisette et jus.

 

Premier lait de chèvre...

 

Pré-dessert... Le serveur présente un cadre mobile de ruche dans lequel il découpe un morceau de cire contenant du miel qui est déposé dans une cuillère. Vous êtes ensuite invité à le mettre en bouche pour le mâcher sans oublier de recracher bien sûr la cire dans la cuillère.

 

Baba au vert... Baba aux herbes, liqueur d'herbes et herbes séchées à partir d'un mélange de 10 herbes aromatiques du jardin (oseille, menthe, basilic, coriandre, verveine...).

 

Pommier... compote pure, sorbet de bois de pommier et chips de pomme.

 

Pour finir, quelques mignardises... pâte de fruit, macaron marjolaine/citron et une truffe qui contient un liquide à la châtaigne.

 

J'ai aimé

  • Une cuisine d'auteur moderne et créative qui se positionne clairement dans les sommets de la gastronomie française (n'en déplaise au Michelin).
  • Un lieu reposant qui allie une table de haut niveau et des chambres/huttes de très grande qualité à des prix qui restent franchement plus que corrects !

 

J'ai moins aimé

  • Une cuisine qui peut surprendre les palais non-avertis
  • J'aurai aimé finir avec au moins un dessert moins expérimental  

 

Infos pratiques

La Grenouillère
Rue de la Grenouillère - 62170 La Madelaine sous Montreuil
Tel : 03 21 06 07 22 
http://www.lagrenouillere.fr
Ouvert tous les soirs sauf le mardi et pour déjeuner uniquement le vendredi, samedi et dimanche.

Commenter cet article