Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Cookmyworld

Heart Attack Grill (Las Vegas) : burger le plus calorique du monde, infirmières sexy et fessées au menu !

Il est d'usage de dire que les Etats-Unis sont un pays d'excès, qui réunit le meilleur comme le pire. Cela s'applique notamment à la nourriture qui offre le meilleur avec des tables d'excellence comme Alinea (Grant Achatz - Chicago), Eleven Madison Park (Daniel Humm - New York) ou Per Se (Thomas Keller - New York), le réseau de supermarchés spécialisés dans les produits bio Wholefood Market ou encore ces milliers de petits producteurs, éleveurs et artisans qui attachent une importance particulière à la qualité. Mais aussi le pire avec sa nourriture industrielle - bourrée de graisse, sucre, OGM, pesticides ou antibiotiques - consommée par une très large majorité d'américains (qui comptent près de 30% d'obèses), sans oublier les nombreux rejetons engendrés par la junk food marketing, qui pullulent à chaque coin de rue des villes américaines. 

Je vous conseillerais au passage, pour comprendre ce fossé, de regarder l'excellente série documentaire de Netflix "Chef's Table" (qui dresse avec un certain lyrisme les portraits de chefs à la personnalité culinaire très marquée, dont certains américains) et son opposé non moins excellente - bien que souvent indécente, il faut l'avouer - produite par Travel Channel, "Man vs Food", qui propose le tour des Etats-Unis des meilleures gargotes proposant des plats atypiques (bien gras) ou encore les défis culinaires les plus farfelus des Etats-Unis ! 

C'est justement de cette Amérique là, avec ses excès allant jusqu'à l'indécence, dont je vais vous parler aujourd'hui avec le burger joint Heart Attack Grill, installé à Las Vegas, qui compile le symbole de la malbouffe qu'est le burger avec une mise en scène teintée d'excès (dans l'offre) et de cynisme (dans le cadre). 

A sa création en 2005, par l'ex-diététicien (sic) Jon Basso, Heart Attack Grill était situé à Chandler en Arizona avant de déménager fin 2011 à Las Vegas. Quelle meilleure ville que Sin City (la ville du péché) pour héberger cette enseigne qui se décline humoristiquement et cyniquement autour du thème hospitalier !

Avant même d'entrer, vous comprendrez très vite où vous mettez les pieds avec un panneau présentant la star des lieux, le "Quadruple ByPass", un burger qui détient le titre de plus calorique du monde, certifié par le  Guinness Book avec plus de 9 000 calories pour un poids de 1kg (depuis HAG a même lancé un "Octuple ByPass" de plus de 2kg et qui approche les 20 000 calories). Vous verrez également des affiches d'infirmières sexy aux poses lascives sur cigarette ou verre d'alcool ou une énorme balance récompensant les personnes pesant plus de 160kg d'un repas gratuit ! Tout est dans le slogan de la maison "Taste Worth Dying For" (C'est bon à en crever). D'ailleurs, le client le plus régulier, qui était même devenu un ambassadeur de l'enseigne, est mort d'une complication médicale en 2011 (il y mangeait tous les jours et pesait plus de 260kg) !

Passé la porte, vous êtes accueilli par une infirmière sexy façon pin-up qui vous accompagne dans un vestiaire où vous devrez revêtir une blouse de patient.

Elle vous conduira ensuite à votre table, dans une grande salle où le rouge se fait très présent et décorée aux murs et plafond de mannequins d'infirmières, d'un énorme stéthoscope, d'une boite de pilules géante et de nombreuses affiches de film détournées avec humour autour du concept des lieux.

Une balance à bestiaux longe l'une des baies vitrées alors que trône au milieu de la salle l'espace fessée ! Vous avez bien lu !!! En effet, il y a une règle qui vous est annoncée dès le départ... si vous ne finissez pas votre burger, vous aurez le droit à une série de 3 fessées vigoureusement administrées par votre infirmière/serveuse à l'aide d'une planche à fessée en bois ! 

Une fois à votre table, on vous proposera la carte reprenant les codes visuels du fa(s)t-food : dessins d'infirmières pin-up, d'instruments médicaux et bien sûr des burgers, hot-dogs, milk-shakes et boissons proposés.

Vous aurez le choix parmi un hot-dog king size (9,48$/9€) ou le célèbre ByPass décliné du simple (9,71$/9,10€ avec option 5 tranches de bacon) jusqu'à l'octuple (24,05$/22,60€ avec option 40 tranches de bacon). Vous trouverez aussi des onion rings (avec une panure à la bière et frits dans du lard - 7,17$/6,75€), des frites recouvertes de chilli et de fromage (5,32$/5€), des milk-shakes ultra-caloriques à base de crème au beurre (fraise, vanille ou chocolat - 6$/5,65€) avec option crème fouettée à la vodka. Je ne sais pas si ça vous rassurera mais sachez que tous les ingrédients sont frais et de 1ère qualité.

L'offre de boissons est aussi originale avec notamment vodka, vin ou cocktails servis dans une poche à transfusion ou dans des seringues !

L'infirmière vous apporte votre commande sans omettre de vous rappeler la punition qui vous guette et c'est là que vous vous dites que d'avoir commandé un Triple ByPass était peut-être une erreur ! Idem pour le hot-dog au chili de plus de 25cm et 300g !

Triple ByPass (16,43$/15,50€) : une belle bête de plus de 700g avec 3 steaks de boeuf de 200g, 2 tranches de fromage, 2 grosses rondelles d'oignon rouge, 2 tranches de tomate, 15 tranches de bacon et une sauce maison. Un défi relevé non sans quelques doutes ! Attaqué dès le départ à la fourchette et au couteau, les 1ères bouchées sont aisées et font apprécier la qualité globale du burger. Mais très vite la viande devenant froide, la dégustation laisse place au défi à relever pour éviter une humiliation sur la place publique ! Je prends mon temps, j'alterne avec quelques frites me souvenant des judicieux conseils d'Adam Richman (animateur de Man vs Food) expliquant qu'il fallait mâcher à outrance ou encore que pour garder l'envie il fallait varier les goûts !

Arrivé au 3/4 du burger, je sens que quelques pas me seront bénéfiques donc je prends la direction des toilettes pour me laver les mains et découvre une nouvelle preuve de l'humour de la maison avec 2 pissotières recouvertes chacune du portrait d'un des candidats à l'élection présidentielle américaine (j'étais à Las Vegas une semaine avant le résultat qui a consacré Trump).

Je reprends place pour lancer le sprint final et quelques minutes plus tard j'arrive à bout du "monstre", juste au moment où un client reçoit son dû pour avoir fauté (un 2ème que je soupçonne fortement d'avoir volontairement échoué y aura aussi droit).

Hot-dog (9,48$/9€) : une version king size de plus de 300g avec une énorme saucisse dans un excellent pain brioché, recouverte d'un très bon chili, d'oignons, de fromage et de bacon. Un ensemble de très bonne facture !

Mon avis : Soyons francs, tout gourmet que nous sommes, nous avons tous des petits plaisirs gourmands coupables, voire honteux ! On s'en délecte tant que cela reste ponctuel, au même titre que l'on saura parfois rire d'un J.M. Bigard alors que nos zygomatiques lui préfèrent foncièrement la finesse d'un Pierre Desproges. C’est clairement le cas avec Heart Attack Grill, qui avec sa mise en scène et sa promesse culinaire constitue une expérience insolite à vivre ! De plus, j'ai été agréablement surpris par la qualité des produits dont les prix restent corrects.

Infos pratiques :

Heart Attack Grill
Neonopolis, 450 Fremont St #130, Las Vegas (États-Unis)
http://www.heartattackgrill.com
ouvert tous les jours de 11h à 22h

Commenter cet article