Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Cookmyworld

Agoston Haraszthy (photo : wisconsinhistory.org)

Agoston Haraszthy (photo : wisconsinhistory.org)

A l'image de son réputé voisin de la Napa Valley, plaine viticole qui produit les vins les plus renommés des Etats-Unis, on trouve dans le nord de la Californie, le long de la côte Pacifique, un terrain propice à la culture de vignes de qualité : Sonoma Valley

Si je vous parle aujourd'hui de cette région, c'est pour vous présenter un personnage romanesque et controversé, Agoston Haraszthy, considéré comme le pionnier viticole de cette région, au moment de la ruée vers l'or. Son parcours et son histoire pourrait constituer un excellent scénario pour un film mêlant aventures, politique, réussites et échecs.

Première vie en Europe...

Né en 1812 en Hongrie, Agoston est issu d'une famille de la noblesse hongroise avec un père amateur de vin et propriétaire de vignobles. A 18 ans, il rejoint les rangs de la garde royale hongroise au service de François Ier d'Autriche, empereur d'Autriche et roi de Hongrie. En 1835, il devient secrétaire particulier de l'Archiduc Joseph d'Autriche et, après quelques tumultes politiques, décide d'émigrer avec toute sa famille aux Etats-Unis en 1840. 

L'arrivée aux Etats-Unis... dans le Wisconsin

Il s'installe alors dans le Wisconsin et devient notamment écrivain avec la publication de "Travels in North America", qui dépeint les opportunités offertes par l'Amérique. Publié en 1844, cet ouvrage reçoit un excellent accueil, notamment auprès de la population d'Europe Centrale qui souhaite émigrer aux Etats-Unis. Le business familiale se développe et Agoston contribue au développement de la culture du houblon en devenant un acteur majeur de l'histoire de la bière dans le Wisconsin. Il fonde même une ville autour des activités professionnelles familiales, qu'il baptise Szeptaj (Beau paysage) et qui existe encore actuellement sous le nom de Sauk City. Il expérimente alors sans succès la culture de la vigne et décide en 1848 de partir pour la Californie.

Départ pour la Californie...

Sa famille le rejoint un an plus tard, développe à nouveau ses activités et fonde une nouvelle ville, Middletown. En 1850, Agoston est élu 1er sherif du Comté de San Diego. Ses méthodes peu orthodoxes en font un personnage craint mais les résultats qu'il obtient pour nettoyer la ville sont réels.

Il est ensuite élu représentant de San Diego à la législature d'État où il plaide pour la scission de la Californie en deux Etats. C'est là qu'il rencontre le Général Mariano Guadalupe Vallejo avec qui il va tisser une forte relation d'amitié autour de leur passion commune, le vin. Vallejo cultive alors des vignes dans la région de Sonoma. En 1852, Agoston achète un domaine près de San Francisco et vend toutes ses entreprises pour se tourner vers l'agriculture.

Il plante des arbres fruitiers et des vignes qu'il fait venir de Hongrie. Une nouvelle fois le climat et le terrain ne lui permettent pas d'obtenir ce qu'il souhaite, des vignes de qualité. Un an plus tard, il vend de nouveau sa propriété et achète des terres vers San Mateo où il plante de nouveau des arbres fruitiers et des vignes et se lance également dans l'élevage. Egalement impliqué dans le commerce de l'or et de l'argent, il devient essayeur de métaux (il analyse et estime la valeur des métaux) jusqu'en 1857, lorsqu'il est accusé d'avoir participé au vol d'une grande quantité d'or. Pour assurer sa défense, il est contraint de vendre ses biens et sera finalement disculpé en 1861.

En route pour la gloire... viticole

Pendant cette période, il continue à expérimenter la culture de la vigne. En 1857, son ami Vallejo l'invite à Sonoma pour tester ses vins. Interpellé par le climat et la terre il décide d'acheter une parcelle de terre au frère Vallejo, Salvadore. Alors que les Vallejo cultivent des plants introduits par les Franciscains au XVIIIème, Agoston décide d'importer des cépages issus d'Europe et notamment le zinfandel, cépage noir proche du crljenak kaštelanski croate et du primitivo italien cultivé dans la région des Pouilles. Jusqu'à la fin des années 90, le zinfandel était le cépage noir le plus cultivé en Californie, avant d'être dépassé par le cabernet-sauvignon. Aujourd'hui encore, il représente plus de 10 % du vignoble californien.

Contrairement aux habitudes californiennes de cultiver la vigne dans les vallées, il fait le choix de cultiver sur les flancs de collines qui protègent la zone contre l'influence humide et fraîche de l'océan pacifique voisin et protègent la vallée contre des précipitations excessives. 

Source : BuenaVistaWinery.com

Les conditions et le terrain sont parfaits et le succès est immédiat. Il plante 80 000 pieds en un an et créait le vignoble Buena Vista (Szeptaj - Beau paysage, comme la ville qu'il fonda dans le Wisconsin), toujours en activité. En 1858 et 1859, ses vins supplantent les vins Vallejo mais cela ne nuit en rien aux relations amicales entre les Vallejo et les Haraszthy. Pour preuve le mariage entre les deux fils ainés d'Agoston et les jumelles Vallejo devant tous les notables de Californie.

Agoston fonde ensuite la Société viticole de Californie (California Viticultural Society) et rédige un rapport intitulé "Report on Grapes and Wines in California" (Rapport sur les raisins et les vins de Californie) qui fait référence. En 1861, le Gouverneur Downy autorise la création d'une commission dont l'objectif est d'étudier les différentes méthodes de viticulture et de collecter des plants en Europe. Agoston et son fils Arpad en font partie et sillonnent l'Europe pendant 6 mois pour identifier et collecter des informations sur plus de 100 000 vins et 1 400 cépages. Pendant cette période, la guerre de sécession fait rage et Agoston est suspecté par les Républicains d'être à la solde des Démocrates. L'ensemble des frais qu'il engage pour son périple européen ne lui sont pas remboursés et la Législature d'Etat ne suit pas ses recommandations pour améliorer l'industrie du vin californien.

Après le vin... l'aventure du rhum au Nicaragua

Quelques temps plus tard, de gros échecs et un tremblement de terre qui détruit deux ans de sa production le contraignent à se séparer de Buena Vista et il s'exile au Nicaragua où il achète une plantation de canne à sucre pour se lancer dans la production de rhum. En peu de temps, il en fait la plus importante du pays. En 1869, un an après la mort de sa femme des suites de la fièvre jaune, Agoston disparait dans la fôret alors qu'il se rendait sur le chantier de l'un de ses bateaux, selon l'avis de décès publié par sa fille. Selon la légende, il aurait été dévoré par un crocodile.

La reconnaissance...

En 1969, à l'occasion du centenaire de sa mort, les membres du Congrés américain ont reconnu la contribution de celui qui est considéré comme le "Père du vin californien", au développement de l'économie californienne et au positionnement de l'Etat sur les cartes des gourmets des Etats-Unis et du monde entier.

Commenter cet article

Messergaster 08/09/2011 13:09


Un article super interessant et qui m'a fait découvrir un personnage historique dont j'ignorais complètement l'importance.
Un homme à succès en tout cas.. la production de vin est bloquée? pas grave, il se reconvertit dans la production de rhum.


Cookmyworld 08/09/2011 14:28



Salut, un personnage que j'ai découvert il y a peu et qui m'a tout de suite donné envie par son parcours de le faire connaître aux gens.