Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Publié par Cookmyworld

Jeudi dernier, j'avais rendez-vous avec Carl Marletti... pas en chair et en os mais plutôt avec les très beaux produits qu'il propose dans sa pâtisserie, ouverte en 2007 au 51 rue Censier (75005). Je me rendais chez mes amis Isabelle et Edouard - mon couple d'amis "gastro-diabolique" avec qui je partage certaines des découvertes culinaires que je vous retranscris sur ce blog - pour diner, près de la rue Mouffetard, lorsque ma curiosité gourmande a été attirée par la très belle boutique de Carl Marletti, passé par Lenôtre, le traiteur Potel et Chabot, Bernard Ercker, Patrick de Champagnol et ancien Chef Pâtissier du Grand Hôtel Intercontinental, et de son célèbre restaurant Le Café de la Paix (place de l'Opéra).

J'avais un bon quart d'heure d'avance donc j'ai décidé de passer la porte de sa petite pâtisserie pour tester l'une de ses très jolies créations, en l'occurence un éclair au caramel au beurre salé sur lequel je reviendrai dans quelques lignes. Après cette petite pause sucrée, je rejoins donc le lieu de mon diner. Accueilli par Edouard, je lui parle de son voisin pâtissier et il m'annonce qu'il y est également passé pour notre futur dessert. Je m'en réjouis à l'avance !

101 1131

Carl Marletti - élu pâtissier de l'année en 2009 par Pudlowski - vous accueillera dans sa belle et unique boutique au décor design et raffiné. La 1ère chose qui saute aux yeux... l'élégance et la beauté de ses créations. Il est d'ailleurs intéressant de noter que Marletti a à son actif plusieurs initiatives pâtissières en lien avec la beauté ou le luxe :  

En 2005, il réinterprète le millefeuille en créant le Cinq-cents feuilles, designé par de grands noms de la mode comme Agatha Ruiz de la Prada, Agnès B. ou Chantal Thomass.

Fin 2011, il ouvre un salon de thé éphémère dans le superbe  hôtel Seven où il crée chaque jour une pâtisserie en rapport avec les 7 suites de l’hôtel (dont les suites 007 ou Alice au pays des merveilles).

marletti_paradis_latin.jpg

Photo : Paradis Latin

En janvier 2012, il conçoit pour le célèbre cabaret parisien "Paradis Latin", une pâtisserie du même nom, féminine et pétillante à l’image du cabaret et de ses danseuses. J'ai eu le plaisir de goûter cette création composée d'un biscuit aux agrumes accompagné d'une compotée de framboise et de rose, d'un crémeux à la vanille de Madagascar et de fruits rouges. 

Retour en photos sur les différentes pâtisseries degustées lors de cette belle soirée :

Des classiques...

101 1128

Eclair au caramel au beurre salé (3,60€) : superbe pâte à chou avec une crème onctueuse et assez légère qui distille les notes légèrement amères et salées du caramel.

Marletti 6595

Tarte aux fruits rouges (5,10€) : pâte sucrée aux amandes avec fraises, framboises et groseilles. Une belle fraîcheur et acidité des fruits rouges qui se marient très bien avec la pâte ferme et fondante.

Marletti 6603

Dôme noir (4,60€) : mousse chocolat noir, coeur crémeux à la vanille sur un biscuit noisette et un glaçage chocolat noir. Très bon même si je n'ai pas été très surpris en terme de goût.

mais aussi des créations originales...

101 1140

Retour sur le Paradis Latin (5€) : biscuit aux agrumes accompagné d'une compotée de framboise et de rose, d'un crémeux à la vanille de Madagascar et de fruits rouges. Saveurs et textures se conjuguent à merveille pour ce belle hommage aux femmes et à la sensualité.

Marletti 6607

Lily Valley (4,50€) : ce petit Saint Honoré à la violette est magnifique. Les petits choux caramélisés sont posés sur une base de pâte feuilletée croquante et bien beurrée. La crème chibouste à la violette est excellente mais un peu lourde. Une vraie belle découverte qui manque un "chouillat" de finesse mais peut-on raisonnablement demander cela à un Saint-Honoré !

Mon avis : que ce soit dans sa boutique ou dans ses créations, Carl Marletti fait du beau son créneau, mais pas seulement ! La qualité est là... sa maîtrise des textures et des saveurs en fait un maître gourmand au grand bonheur de son pygmalion Christophe Michalak qui ne tarit pas d'éloges. Le rapport qualité prix est excellent donc n'hésitez pas quand vous passez dans le 5ème à faire une pause gourmande dans sa belle boutique.

Carl Marletti
51 rue Censier - Paris 75005 

Commenter cet article