Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Cookmyworld

Depuis plusieurs années, la cuisine belge est en effervescence et elle le doit en grande partie à la Flandre. Si la Belgique ne peut s'enorgueillir de bénéficier d'un terroir démentiel - elle dispose néanmoins d'excellents produits comme le saucisson, le jambon d'Ardenne, les asperges, les chicons, les choux de Bruxelles, les jets de houblon, le chocolat ou encore les poissons - elle excèle surtout par la vitalité et la créativité de ses chefs qui ont récolté 128 étoiles au Michelin en 2012 (et environ 150 Bibs Gourmands) avec de grands noms comme Peter Goossens (3* Hof van Cleve à Kruishoutem), Geert Van Hecke (3* De Karmeliet à Bruges), Gert De Mangeleer (3* Hertog Jan à Bruges), Filip Claeys (2* De Jonkman à Bruges) sans oublier quelques français expatriés comme notamment Julien Burlat à Anvers (1* Dôme).

de godevaart out

De Godevaart, situé entre la vieille ville et le quartier de Meir.

J'ai eu le grand plaisir de découvrir le week-end dernier le travail de l'un de ces chefs flamands talentueux en la personne de Dave de Belder, qui officie chez De Godevaart, situé en plein coeur d'Anvers. Passé entre les mains expertes de Johnnie Boer (Librije à Zwolle), des frères Jordi (El Celler de Can Roca à Girone) ou encore de Jean-Luc Figueras à Barcelone, Dave de Belder propose dans le cadre bourgeois assez classique d'une ancienne poissonnerie une cuisine moderne et inventive, empreinte de régionalisme mais également ouverte sur le monde.

de godevaart salle deco01

De Godevaart - environ 60 couverts dans une salle à la déco classique avec moulures, vieux parquet, ancienne cheminée et portraits de jazzmen pour habiller les murs.

Dave de Belder élabore une cuisine assez complexe avec des associations de saveurs audacieuses. Certains trouveront que ça part un peu dans tous les sens mais le plaisir des papilles est là et c'est le principal ! En quête d'authenticité, il s'inspire aussi fortement des échanges avec des producteurs triés sur le volet pour dénicher des produits de grand qualité et travailler sur l'harmonie des saveurs et des textures. Il n'hésite pas également à employer les nouvelles techniques de cuisine, mais toujours au service des produits. Si l'on n'est absolument pas dans une cuisine expérimentale, un dîner chez De Godevaart reste une expérience pour les papilles !

De Godevaart propose une carte assez limitée avec des plats compris entre 20€ et 35€. Plusieurs menus sont aussi disponibles selon l'humeur du chef et les produits de saison : 4 plats (avec dessert) à 65€ (+30€ pour les accords mets/vins), 5 plats (avec dessert) à 75€ (+35€ pour les accords mets/vins), 6 plats (avec dessert) à 90€ (+40€ pour les accords mets/vins), 7 plats (avec dessert) à 105€ (+45€ pour les accords mets/vins). Pour déjeuner, la Maison propose également un menu à 35€.

Dégustation en photos du menu 4 plats avec les accords mets/vins...

de godevaart amuse bouche porc

Le repas a débuté par une ribambelle d'amuse-bouches avec pour commencer un petit croustillant au porc mariné qui développe des notes de savora et de framboise. C'est frais, croquant et fondant avec une présentation sur un lit de chapelure. 

de godevaart amuse bouche taco

Un second amuse-bouche avec ce mini-taco boeuf et pecorino, joliment déposé sur un lit de haricots rouges, avec une viande confite qui fond en bouche et un ensemble savoureux avec notamment les notes de maïs de la tortilla qui se mêle parfaitement à l'ensemble. 

de godevaart amuse bouche emulsion yaourt lentilles

Fraîcheur et légèreté avec cette émulsion de yaourt, lentilles et coriandre avec des lentilles fraîches et croquantes au fond du petit bol. 

de godevaart amuse bouche agneau

Dernier amuse-bouche aux saveurs orientales avec cette boulette d'agneau, hoummous et mayonnaise au cumin. Belle douceur de l'agneau même si on aurait pu s'attendre à quelque chose de plus épicé ! 

de godevaart homard

En entrée, j'ai eu droit à un homard cuit à basse température, tuiles de pecorino, radis, jus d'épinard, ail noir d'Aomori (fermenté à l'eau de mer) et sa mayonnaise barbecue. Une belle cuisson nacrée du homard pour un plat raffiné avec un jeu de textures et une explosion de saveurs. L'élément fondamental de ce plat est le jus d'épinard qui développe de magnifiques notes herbacées et vertes.  Le Pecorino (fromage de brebis italien) apporte du peps et le bon équilibre au niveau de l'assaisonnement.

de godevaart vin touraine

Un magnifique plat renforcé par le bel accord avec un vin blanc sec aux arômes d'agrumes, le Touraine Azay-le-Rideau 2011 (Chenin Val de Loire) de chez Pascal et Christine Pibaleau. 

de godevaart sandre huitre bellota01

Le dîner s'est poursuivi avec un plat terre/mer assez complexe : Sandre, huitres, jambon Bellota, poireaux, oeuf de caille et crème de chou fleur accompagné d'un jus d'herbes vertes et d'une poudre de beurre blanc. Un plat assez déroutant avec une multitude d'accords de saveurs possibles ! Là encore une belle maîtrise de la cuisson du sandre. L'huitre apporte les notes iodées alors que le jus vert donne du liant dans les saveurs et que le jaune de l'oeuf de caille apporte un joli crémeux. A noter, la superbe poudre de beurre blanc qui exalte les papilles avec des parfums en parfaite harmonie avec l'ensemble du plat. Le poireau exprime une petite touche végétale alors que le chou-fleur se fait discret. Surprenant mais magnifique ! 

de godevaart vin lindigene sulfureux

Le sandre s'est accompagné d'un vin naturel élaboré en biodynamie par Eric Texier, L'Indigène Sulfureux Anahi 2011. Ce vin de table de la Vallée du Rhône développe des arômes de miel et de pêche qui s'associent élégamment avec le poisson et les parfums de la poudre de beurre blanc. 

de godevaart wagyu

Après un début de repas très axé autour de la mer, retour à la terre avec ce déroutant boeuf Wagyu, espuma de Remeker Jersey (fromage hollandais), chou fleur, radis et cédrat confit et jus de viande. Les puristes de la "barbaque" trouveront sans doute dommage de dénaturer une viande comme le Wagyu (d'origine australienne alors qu'en France on trouve principalement de l'espagnole) ! En effet, il est traité ici en 2 façons avec d'une part des cubes de rumsteack marinés 3 jours dans de l'eau et du sel avant d'être cuits pendant 18h à 60°, et d'autre part une chiffonade de jambon d'entrecôte de Wagyu. Si le jambon conserve ses arômes naturels, les cubes de Wagyu proposent une viande confite, légèrement fumée à la façon d'un jarret, qui annihile sensiblement le caractère naturel de ce boeuf d'exception ! L'espuma apporte une touche néerlandaise, avec un joli crémeux et un côté salé qui équilibre l'assaisonnement. Un plat déroutant mais savoureux !  

de godevaart vin vila marija

Le Wagyu a été servi avec un vin originaire de Slovénie, un Vila Marija 2010 de chez Movia. Il s'agit d'un rouge sec 100% Merlot, assez doux et peu tannique avec de jolis arômes de fruits. Excellent ! 

de godevaart dessert

En dessert, une barre au chocolat au lait, caramel aux noix, riz soufflé et cerises confites accompagné d'un magnifique sorbet mojito basilic. Les cerises apportent un peu d'acidité à un dessert doux et frais au beau jeu de textures, avec une belle association de saveurs entre le chocolat et le sorbet qui donne du peps ! Pour moi, le petit point faible du dîner malgré un magnifique sorbet ! 

de godevaart vin porto

Pour accompagner ce dessert, on m'a servi un Porto LVB 2007 du Domaine Morgadio da Calçada qui développe des arômes de fruits noirs, de cacao et d'épices. Les vignes de ce Porto, vieilles de 150 ans, sont entièrement travaillées avec des chevaux. 

de godevaart mignardises

Quelques mignardises pour finir avec une madeleine au citron d'Iran (Limo Amani), chaude avec un bon goût de beurre et de subtils parfums d'agrumes, un beignet à la pomme (un peu sec), un superbe jus de mangue, un praliné glacé à la bergamote et une nougatine fondante et parfumée.

 

Mon avis : un service féminin efficace, sympathique et sérieux mais sans trop se prendre au sérieux avec une explication sur la composition de chaque plat, et en français s'il vous plait ! La cuisine, fine et créative, offre une très belle expérience culinaire. Chaque plat révèle un étonnement pour les papilles et s'il existe plusieurs tables étoilées à Anvers, ce restaurant (qui en est dépourvu) est certainement celui qui propose le meilleur rapport qualité-prix. On peut sincérement se demander pourquoi cette table n'a pas encore été récompensée par le bonhomme Michelin ! Elle est par ailleurs encensée par ceux qui l'ont testé... preuve en est son classement de meilleur restaurant d'Anvers sur Tripadvisor... bon OK, c'est pas vraiment une référence culinaire mais ça donne tout de même une tendance sur ce qui est apprécié par le grand public ! 

De Godevaart
Sint Katelijnevest 23 - 2000 Anvers
Tél. +32 (0)3 231 89 94
http://www.degodevaart.be
ouvert pour déjeuner le jeudi et vendredi et du mardi au samedi pour le dîner

Commenter cet article