Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Cookmyworld

Depuis quelques années, les restaurants japonais pullulent à Paris. Vous en trouverez dans tous les quartiers de la capitale, presqu'à chaque coin de rue, avec une offre composée en grande majorité de restaurants où les menus sont uniformisés pour satisfaire les palais occidentaux - un peu à l'image de la restauration chinoise/vietnamienne. Si vous souhaitez sortir de ce cadre formaté et découvrir une cuisine niponne plus authentique, vous devrez vous rendre rue Sainte-Anne, au coeur du quartier japonais de la capitale. 

C'est là-bas que mon pote Edouard - fin connaisseur de Paris - m'a proposé de diner. Comme les deux adresses où il souhaitait m'emmener affichaient complet, avec une queue d'une bonne vingtaine de personnes (jamais je ne ferai la queue pendant des dizaines de minutes pour manger sauf bien sûr restaurant exceptionnel), nous avons flâné dans le quartier pour atterrir rue de Richelieu (Ier). C'est au n°45 que nous sommes finalement entrés, au Izakaya Issé.

Izakaya Isse in

Izakaya Issé

En fait, Issé fait figure de référence dans le quartier avec pour particularité de faire régulièrement sa mue... bar à sushi, restaurant spécialisé dans les fritures tempura puis dans les spécialités de Nagoya (3ème ville de l'archipel) et depuis février dernier bar à saké sous le nom d'Izakaya Issé. Le propriétaire des lieux s'appelle Toshiro Kuroda, un japonais installé depuis de nombreuses années à Paris qui détient deux autres restaurants (Bizan, Momonoki) ainsi qu'Issé Workshop, une épicerie située rue Saint Augustin qui compte parmi ses clients d'illustres noms comme Pierre Herme, qui y achète wasabi et yuzu, ou Jean-Paul Hevin.

Izakaya Isse out02

Izakaya Issé

Pour revenir à Izakaya Issé, il s'agit en fait d'un estaminet à la nippone où vous pourrez accompagner votre dégustation de saké avec des tapas à la japonaise. Le concept est original et m'a tout de suite plu. Il y a très peu de tables et le décor est sobre sur le modèle d'un bistrot. On a choisi 6 plats et 2 desserts.

 Retour en photos...

Izakaya Isse tartare tourteau

Tartare de tourteau et sashimi de saumon (15€) : gouteux, frais et très bien assaisonné.

 

Izakaya Isse salade poulpe02

Salade de poulpe (9€) : j'ai toujours du mal avec la texture du poulpe. Encore une fois un assaisonnement excellent avec vinaigre japonais et sésame. Le concombre est super bon !

 

Izakaya Isse brochettes

Kushi Agé (15€) : brochettes de fritures, l'un des plats les plus populaires dans les estaminets japonais. Constitué de 5 brochettes (saumon, Saint-Jacques, porc des Pyrénées, aubergines). Pas mal mais rien de transcendant en terme de goût !

 

Izakaya Isse palourdes sake01

Palourdes au saké (8€) : surprenant et excellent !

 

Izakaya Isse poulet namban01

Poulet Namban (12€) : poulet frit au vinaigre japonais. Agréable surprise... On trouve souvent ce genre de friture de poulet mais ce qui change tout c'est la sauce au vinaigre qui donne du caractère.

 

Izakaya Isse porc yuzu02

Porc grillé au Yuzu épicé (11€) : le yuzu est un agrume entre la mandarine, le citron et le pamplemousse qui s'est notamment imposé dans la pâtisserie ces dernières années. L'acidité du yuzu et les épices (très puissantes) se marient très bien avec le porc (froid).

 

Izakaya Isse glace the vert01

Glace au thé vert (4€) accompagné d'un confit de haricot noir : toujours pas fan du haricot noir ! quant à la glace, elle est très correcte.

 

Izakaya Isse creme brulee the grille02

Crème brulée au thé grillé (4€) : j'ai adoré... parfumé avec des notes légèrement fumées, le caramel est superbe... Aucune hésitation !

 

Izakaya Isse shochu

Kanekyo Kanro

J'ai pris un verre de shochu, une eau de vie japonaise distillée selon des procédés traditionnels à base d'ingrédients comme le blé, la patate douce ou le riz.

Il peut-être consommé à différents moments d'un repas et se sert à toute température et de différentes manières : coupé avec de l'eau chaude, sur des glaçons, sec ou versé sur de la glace pilée.

J'ai choisi un Kanekyo Kanro à base de patate douce (6€/5cl). Assez léger en alcool (merci les glaçons). 

 

Quelques autres plats à la carte :

- Tofu frit à la sauce dashi (7€)
- Blanc de poulet pané, feuille de shiso (sorte de salade), prune salée et fromage de brie (9€)
- Gambas et Saint-Jacques sautés (10€)
- Atsuage (tofu frit) au gingembre (7€)

- Yakitori (8€)
- Edamame (fève de soja) sauté à l'ail (4€)

 

Mon avis : l'ambiance est décontractée, le service discret et agréable et la carte offre des plats classiques qui côtoient des mets qui attisent la curiosité. Côté cuisine, certaines associations de saveurs sont intéressantes et surprenantes. J'ai passé un très bon moment avec une addition convenable (environ 35€/pers.) pour la variété des plats que nous avions choisi (on a bon appétit !).

Commenter cet article

Renée 26/08/2011 18:48


Il y a des plats qui ont l'air très bien...Bisous merci pour ces découvertes même si, je suis bien loin de Paris


Cookmyworld 30/08/2011 23:12



Bonjour Renée, peut-être lors d'une prochaine visite dans notre belle capitale...



Messergaster 26/08/2011 13:34


J'adore les restos jap' et je trouve que pour une fois à Paris ils sont moins chers qu'à Lyon (incroyable mais vrai!)-->cette adresse bien entendu propose des plats qui coûte un peu plus que ce
que j'ai l'habitude de mettre.. mais je dois dire qu'en voyant les photos ça a l'air d'en valoir la peine ... la crème brûlé au thé vert, m'a l'air super bonne et les palourdes au saké, je dirais
pas non y goûter!


Cookmyworld 26/08/2011 14:25



Salut, c'est original mais effectivement un peu cher... dans tous les cas ça change des jap' classiques 



Max Balssa 26/08/2011 09:07


Très bien présentés et commentés, ces plats japonais font envie.... alors que je suis assez réservé quant aux traditionnels sushis


Cookmyworld 26/08/2011 14:27



Salut, je suis comme toi, très réservé sur les sushis mais là c'est des recettes originales qui ont au moins le mérite d'attiser la curiosité de saveurs auxquelles on n'est pas forcément habitué.
Bizzzz à tous