Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Cookmyworld

La cuisine asiatique prend chaque jour une place un peu plus importante dans la gastronomie mondiale, notamment en occident où son influence sur la cuisine, haut de gamme mais aussi grand public, est de plus en plus marquée. Cette position de place forte de la cuisine asiatique dans le patrimoine gastronomique mondial, on la doit aussi bien à l'immigration massive en Amérique du Nord et en Europe, qui a favorisé son expansion lors de 40 dernières années, qu'au développement du tourisme et à l'éveil des papilles occidentales à de nouvelles saveurs et produits méconnus comme de nombreux légumes et fruits endémiques à la région. 

Si les cuisines japonaise, chinoise, vietnamienne et thaïlandaise sont les plus installées et les plus connues dans nos contrées, la gastronomie laotienne mérite d'être découverte pour son utilisation des herbes et aromates et plus largement pour sa variété, à l'image de sa population pluriéthnique (68 éthnies recensées). Elle est d'ailleurs reconnue comme l'une des cuisines les plus saines avec une prise en compte des propriétés pharmacologiques des aliments dans l'élaboration des recettes (propriétés anti-oxydantes de l'oignon, de l'ail ou encore du piment, apport en vitamine C du basilic ou de la citronnelle, vertus sur la circulation sanguine avec le galangal, sorte de gingembre au goût de clous de girofle...).

Laos vico aubergine ronde Lao Lavander

Aubergine ronde Lao Lavander (photo : Denise)

Laos galangal

Galangal, sorte de gingembre (photo : Denise)

 

Laos vico poissons saumure pa dek

Préparation de "Pa Dek" (photo : Denise)

Entouré majoritairement par la Thaïlande et le Vietnam - et dans une moindre mesure par la Birmanie, le Cambodge et la Chine - le Laos propose une cuisine aux influences de ces deux pays qui la bordent. La base de l'alimentation est faite de riz gluant ("Khao niao"), de pâte de piment rouge et épices ("Kieou") et de diverses pates et sauces de poisson ("Nam pa", "Pa dek", "Kapi").

Les légumes, très nombreux et variés, accompagnent viandes (porc, buffle), volailles (canard, poulet) et poissons. 

Le Laos offre aussi un visage plus insolite pour les occidentaux avec du chien, de la chauve-souris, de la taupe, du rat, de l'écureuil et de nombreux insectes, consommés crus ou cuits.

Laos vico brochette chauvesouris

De la chauve-souris (photo : Denise)

Laos vico taupe

De la taupe (photo : Denise)

 

Voici quelques plats traditionnels laotien : 

Laos vico repas laos

photo : Denise 

- la fameuse salade de papaye verte pimentée ("tam mak hung"), 

- la soupe de nouilles ("Pho", prononcer "feu"), agrémentée de viande en lamelles ou en boulettes, de piments, de menthe, de germes de soja, de coriandre et de basilic. C'est l'un des plats les plus populaires du Laos. Vous pourrez en déguster à presque tous les coins de rue. 

- le "tom yam", soupe d’origine thaï, composée de viande, de poisson ou de crevettes et agrémentes de citronnelle, lait de coco, ananas et bien d'autres ingrédients.

- le "laap" ou "lap", salade pimentée composée de légumes, de poisson ou de viande hachée et accompagnée de riz gluant.

- le "Mok", pâté de viande ou de poisson cuit à la vapeur dans une feuille de bananier. 

Concernant les boissons, le breuvage national du Laos est le "lao-lao", il s'agit d'un alcool de riz fort (40 à 50°) se consomme dans toutes les gargotes. Les laotiens sont également amateurs de bière et consomme la bière Lao, fameuse pour la tête de tigre présente sur l'étiquette de sa bouteille.

Merci à Denise pour cette série de photos prises au Laos.

Commenter cet article

Sonephet du Pertinent 12/05/2013 11:22

Saine, c'est vite dit ! Le taux de cancer du foie est le plus élevé du monde à cause de leur sauce au poisson fermentée qui sert de bouillon de culture aux douves du foie. Les problèmes gastriques
sont légion à cause de l'excès de piment (un par année de vie dans la salade de papaye traditionnellement) et les intoxications alimentaires légion du fait de la consommation d'associations aussi
aberrantes que le laap du tigre, associant abats hachés **crus** et jus d'abats (ce que dans d'autres contrées on appelerait des excréments). Une très bonne amie a passé près de deux mois à
l'hôpital à cause d'un laap de foie cru.
Je dirais donc plutôt : il y a de super plats savoureux et sains, mais plein de choses horribles aussi !

Cookmyworld 12/05/2013 13:18



Bonjour,


Merci pour ces précisions très intéressantes. Je suis tout a fait d'accord avec votre conclusion ! Si de manière générale, l'Asie recèle de véritables merveilles culinaires, on y trouve aussi
peut être le pire, tant au niveau de certaines préparations qu'en terme sanitaire ! Pour sortir du Laos, il faut savoir par exemple qu'en Chine il y aurait plus de 200 millions de personnes qui
seraient chaque année touchées par des intoxications alimentaires. Sur les préparations insolites et peu ragoutantes de l'Asie (attention cela ne signifie pas obligatoirement impropre à la
consommation), j'ai d'ailleurs fait un billet sur un livre très intéressant "La cuisine abominable, l'Asie en 100 recettes insolites" http://www.cookmyworld.com/article-la-cuisine-abominable-l-asie-en-100-recettes-insolites-96150572.html 


Au plaisir



Ginette 03/01/2011 10:50


Bonjour
Les 1200 recettes issues de «LA CUISINE POUR TOUS» le livre de Ginette Mathiot paru en 1955, sont rassemblées sur ce site parfaitement désintéressé: http://WWW.SAPIDE.FR
Merci d’y jeter un coup d’œil et de le faire connaître si vous le jugez utile.
Bonne année!
G.


GlobeCooker 04/01/2011 21:19



Bravo pour votre belle initiative :-)



lizagrèce 31/12/2010 23:29


Je me contenterai d'une soupe dans chien, écureuil ou chauve-souris si possible ...