Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Cookmyworld

Avec plus de 600 spécialités régionales, la France est sans aucun doute LE pays de la confiserie. Presque chaque grande ville dispose en effet d'une spécialité sucrée comme emblème de sa culture gastronomique : les Bétises de Cambrai, le Cotignac d'Orléans, les Calissons d'Aix en Provence ou encore les Violettes de Toulouse. A l'image du Négus de Nevers, ces spécialités ont parfois été créées pour célébrer une personnalité ou une alliance politique, économique ou culturelle. Le Mentchikoff de Chartres rentre dans cette catégorie après que le jeune pâtissier chartrain Daumesnil décida de créer à l'automne 1893 un bonbon, porté par l'enthousiasme populaire qui entourait l'entente franco-russe du moment.

Mentchikoff.jpg

Baptisée du nom d'un prince russe qui fut le confident de l'empereur Pierre le Grand, cette spécialité est constituée d'un coeur de chocolat praliné (amandes et noisettes) enrobé d'une fine meringue suisse (blancs d’oeufs et sucre glace montés au début au bain-marie).

Les Mentchikoffs ressemblent à de grosses dragées blanches qui laissent croire que l'on va avoir à faire à un bonbon bien ferme. Que nenni ! La texture est doublement fondante avec une meringue légère qui fond dans la bouche avant de laisser la place à un praliné parfumé et épais, à la façon d'une crème au beurre, également fondant. C'est un peu trop sucré pour moi mais ça reste très agréable.

Vous trouverez des Mentchikoffs dans la plupart des pâtisseries et confiseries de la Capitale de la lumière et du parfum mais je vous recommande particulièrement ceux de la Maison Ioos, pâtissier d'excellente qualité installé dans le centre de Chartres.

Commenter cet article