Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Cookmyworld

Sport, cinéma et cuisine sont les principales passions qui guident ma vie, tant professionnelle que personnelle. Alors quand deux de ces thématiques se retrouvent mises à l’honneur lors d’un même évènement je dis "oui", un grand oui même ! C’est en recevant l’excellente newsletter de « Merci Alfred » que j’ai eu vent de l’évènement que je vais vous relater aujourd’hui : une soirée cinéma/gastronomie organisée dans l’un des derniers cinémas indépendants de Paris, Le Balzac, situé rue Balzac à proximité des Champs Elysées.

Saveurs du palais balzac

Cinéma Le Balzac

Organisée autour de l'avant-première du nouveau film de Christian Vincent, "Les Saveurs du Palais", avec Catherine Frot, Jean d'Ormesson et Hippolyte Girardot, cette soirée s'est poursuivie dans la salle avec la dégustation de plats préparés par un casting 5 étoiles de Chefs exerçant dans les environs de la plus célèbre avenue du monde : Pierre Gagnaire (représenté par Michel Nave), Guy Savoy, Alain Pégouret, Frédéric Simonin, Tateru Yoshino, Flora Danica ou encore Angelina. Je me suis donc rendu le jour même au cinéma Balzac pour tenter d'obtenir le précieux et gourmand sésame (60€/personne) pour cette soirée qui affichait déjà complet ! Heureusement que l'ami Alfred avait conservé quelques dizaines de places qui n'étaient disponibles qu'après avoir susurré son nom au guichet du cinéma ! Et hop... 2 places dans ma besace, l'une pour moi et l'autre pour ma copine Isabelle (qui avait prévu de laisser sa moitié Edouard se charger de leur progéniture pour la soirée).

Cet évènement a donc débuté avec la projection en avant-première du dernier film de Christian Vincent ("La Discrète", "La Séparation", "Quatre étoiles"...) qui retrace le parcours d'une cuisinière réputée du Périgord - interprétée par Catherine Frot - qui se retrouve nommée à la tête des cuisines privées du Président de la République, joué par le magnifique Jean d'Ormesson qui fait pour l'occasion ses débuts au cinéma. Grâce à un caractère bien trempé, et à une cuisine de terroir authentique (foie gras, truffes, filet de boeuf, crustacés...), elle saura charmée son illustre patron et faire sa place malgré les railleries et jalousies des Chefs exerçant à la cuisine centrale de l'Elysée. Cette histoire s'inspire directement de la vie de Danièle Delpeuch qui concocta de 1988 à 1990 les repas privés de François Mitterrand.

Saveurs du palais balzac acteurs

A l'issue de cette projection, les acteurs principaux et le réalisateur ont rejoint l'assemblée pour nous faire part avec humour de quelques anecdotes avant de prendre place dans la très jolie salle du Balzac (environ 400 places) pour déguster en notre compagnie les plats préparés par les plus grandes maisons du quartier.

Dégustation en photos...

Avant le début de la projection, on nous a servi une coupe de Champagne Roederer ainsi qu'en amuse-bouche du saumon provenant de chez Flora Danica, restaurant danois situé sur les Champs Elysées. Les différents vins servis pour accompagner notre dégustation ont été fournis par Yves Rousset-Rouard, ancien producteur de films comme Emmanuel ou Les Bronzés reconverti dans le vin (Domaine de la Citadelle). Nous avons eu droit à un Gouverneur Saint-Auban 2007 (rouge) et un Gouverneur Saint-Auban 2010 (blanc).

Saveurs du palais balzac pomme terre encornet02

Crème de pomme de terre émulsionnée à l'huile d'olive, encornet, tomate et sa tuile (Pierre Gagnaire - Restaurant Pierre Gagnaire). Pas de réelle surprise dans les associations de saveurs mais une valeur sûre en terme de goût mais aussi de textures.

Saveurs du palais balzac soupe mer01

Crustacés et légumes en potage glacé (Guy Savoy - Restaurant Guy Savoy). Un potage goûtu aux saveurs maritimes avec de la mâche apportée par les légumes émincés à la paysanne.

Saveurs du palais balzac araignee

Araignée de mer dans ses sucs en gelée, crème de fenouil (Alain Pégouret - Restaurant Laurent). De belles textures et saveurs mais pour moi les notes de fenouil sont un peu trop présentes et ont tendance à "écraser" le goût de l'araignée et de ses sucs.

Saveurs du palais balzac foie gras

Petit pôt de foie gras, réduction de Porto, émulsion au parmesan Reggiano (Frédéric Simonin - Restaurant Frédéric Simonin). Une petite merveille de légèreté et de goût ! le coup de coeur de la soirée !

Saveurs du palais balzac boeuf betterave

Emietté de boeuf sur sa gelée, émulsion de betterave rouge (Tateru Yoshino - Restaurant Stella Maris). Un très bel équilibre de saveurs avec la betterave qui distille ses notes avec finesse.

Saveurs du palais balzac angelina paris ny

Paris-New-York, pâte à chou aux amandes, praliné croustillant amandes et noix de pécan avec une crème légère au praliné de noix de pécan (Angelina). Une superbe pâtisserie inspirée bien sûr par le célèbre Paris-Brest. Le chou est parfait, la crème légère et gouteuse. Miaaaaammm !

Saveurs du palais balzac palmier

Le Palmier de chez Laurent. Finesse et légèreté pour le meilleur palmier de Paris avec un magnifique goût de beurre et un feuilleté aérien qui fond en bouche. 

Saveurs du palais balzac chefs

A la fin de la dégustation, les Chefs qui ont préparé les différents plats sont venus saluer les spectacteurs comblés.

Mon avis : cette soirée fût une très belle expérience avec un film que je ne saurai trop vous conseiller (rien à voir avec le très moyen "Comme Un Chef" sorti l'an dernier, avec Jean Reno et Michaël Youn). C'est un film gourmand, avec de nombreuses mentions de produits et plats à faire saliver le plus intransigeant des végétariens ! Les acteurs sont au sommet de leur art avec une Catherine Frot toujours égale à elle-même, c'est-à-dire parfaite, accompagné d'un jeune premier de 87 ans, Jean d'Ormesson, dont la présence à l'écran se fait discrète mais efficace.

Saveurs du palais balzac prepa diner

La dégustation qui a suivi est une vraie performance accomplie par les chefs et leurs équipes. En effet, ce sont près de 400 plateaux repas qu'il fallait d'une part préparer, dans un environnement pas vraiment conçu pour ce genre d'happening, et servir à un auditoire dont l'appétit avait été ouvert par les magnifiques plats présentés dans le film. Il aura fallu au final 30 minutes pour que l'ensemble de la salle puisse profiter du meilleur plateau repas qu'il m'ait été donné de déguster ! Si pour des raisons évidentes d'organisation, les plats étaient pour la plupart présentés sous forme de verrine, ils étaient tous savoureux et fin... Un vrai et grand moment de plaisir !

Commenter cet article