Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Cookmyworld

Depuis quelques années, les concepts fleurissent dans l'univers de la restauration. L'un des derniers en date unit plusieurs grands chefs autour d'un projet de restaurant où insertion, formation et générosité se rencontrent. Baptisé "Manger", ce restaurant a ouvert ses portes mi-avril dans le XIème arrondissement parisien, 24 rue Keller. Ce véritable projet social a été imaginé par Thierry Monassier suite à la création en 2010 de l'association Toques et Partage

L'objectif de cette association - qui reçoit 10% du montant des additions du restaurant - est de fédérer les acteurs de la gastronomie française autour d’un nouveau modèle de restauration solidaire. Parmi les grands noms partenaires de cette association, on retrouve des personnalités comme Pierre Gagnaire, Michel Trama (parrain), Akrame Benallal, Yannick Alléno, David Toutain ou encore Christophe Michalak, qui ont pour certains offert leur temps précieux et pour d'autres des recettes pour alimenter la carte de cette table qui embauche des personnes en situation d’exclusion professionnelle pour une réinsertion dans la restauration.

manger paris bar

Le lieu est très agréable et parfaitement pensé avec une déco moderne imaginée par Marie Deroudilhe (à qui l'on doit la rénovation de Rech d'Alain Ducasse). On est dans un univers de brasserie chic avec un grand espace façon loft, longé par un grand comptoir.

Pour l'accompagner dans cette aventure et gérer la cuisine, Thierry Monassier s'est assuré les services du chef William Pradeleix, formé chez Hélène Darroze à Londres (Connaught). Il compose une cuisine de qualité élaborée à partir d'une majorité de produits locaux, provenant de petits artisans du quartier, du marché d'Aligre, notamment du boucher Michel Brunon (qui fournit également Table de Bruno Verjus), et de l'excellent Terroir d'Avenir.

La carte évolue en fonction des saisons pour proposer des plats aux influences du monde (entre 15€ et 23€/plat) : burrata, betterave et framboises; ceviche de poulpe; carpaccio de maigre, sorbat avocat wasabi; tajine d'épaule d'agneau de lait de l'Aveyron; volaille jaune des Landes, Comté et lard de colonnata... 

A cette carte, qui propose au choix 3 entrées, 3 poissons, et 3 viandes, s'ajoutent un raw bar avec poissons et viandes crus ainsi qu'une offre provenant d'autres lieux de restauration partenaires comme actuellement des Dim Sum de chez Mum Dim Sum. Mais la spécificité des lieux s'exprime plus particulièrement à travers un menu exclusif "Dîner des Chefs" (55€ pour entrée, viande, poisson et dessert - uniquement le soir et sur réservation) autour des recettes gracieusement offertes par les chefs impliqués dans le projet. Une autre idée originale est de mettre chaque jour à l'honneur une méthode de cuisson : le mardi, grillé/snacké, le mercredi, rôti, le jeudi, wok/vapeur, le vendredi, mijoté et le samedi, junk food ! 

Retour en photos sur le 1er "Dîner des Chefs" proposé par Manger...

manger paris foie gras poire

Pour nous ouvrir l'appétit, un toast de foie gras au torchon et poire confite servi en amuse-bouche. Classique et sans véritable surprise !

manger paris oeuf poche cresson

Pour commencer ce dîner des Chefs, un oeuf cocotte au coulis de cresson de chez Yannick Alléno (Terroir Parisien). Une entrée simple avec un coulis qui libère de subtils arômes d'artichaut. 

manger paris poisson

Suite du dîner avec un merlan au vert de Pierre Gagnaire (Gaya Rive Gauche). Le poisson est doux et excellent avec les parfums délicats de la fine couche de gelée aux herbes. Un roulé de chou et coques accompagne à merveille le merlan que nous avons arrosé d'un verre de Riesling grand cru "Osterberg" (Domaine Agapé) (8€/verre). 

manger paris pigeon

Le coup de coeur de ce dîner avec un pigeonneau aux épices, carottes au cumin de Michel Trama (L'Aubergade à Puymirol 2*). Une viande charnue, tendre et goûteuse accompagnée d'un superbe jus corsé... les carottes sont plus là pour la cosmétique que pour rassasier le convive ! Quoi qu'il en soit, un vrai délice ! 

manger paris dessert millefeuille

Pour le dessert, j'ai choisi le gâteau du jour au mètre, spécialité de Christophe Michalak, avec le jour de ma visite un millefeuille vanille/pistache. Le feuilletage est excellent alors que la crème pistache présente sur le côté du gâteau est onctueuse et parfumée. Plutôt pas mal malgré le manque flagrant de crème à la vanille entre le feuilletage. 

manger paris dessert capuccino

L'un de mes acolytes du soir a préféré partir sur le mi-cuit chocolat-café façon cappuccino. Simple et gourmand malgré une présentation qui pour moi ne met pas suffisamment en valeur ce dessert. 

manger paris dessert cheesecake

Le cheesecake à la griotte. Présenté sous la forme d'une verrine, il offre une texture qui déroutera les amateurs de véritable cheesecake. On est en effet plus sur une crème. Un dessert frais et très agréable avec une pointe d'acidité qui donne un peu de caractère à cette touche finale.

Mon avis : une belle initiative à encourager et qui pourrait très vite faire des petits en Province. La cuisine est d'excellente facture alors que le service est attentif et compétent. Le menu des Chefs est une belle idée mais le prix parait légèrement élevé (40/45€ m'aurait paru plus adéquat pour devenir une référence en terme de rapport qualité-prix). N'hésitez pas à vous rendre sur la page Facebook pour rester informé des "dîners des Chefs" à venir. 

Manger
24 rue Keller - 75011 Paris
Ouvert du mardi au samedi de 12h à 14h30 et de 19h30 à 22h30

Commenter cet article