Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Publié par Cookmyworld

C'est bien connu la France est, et reste, le pays de la cuisine et du bon vin. C'est dans notre culture en même temps que dans l'inconscient collectif des dizaines de millions de touristes qui visitent chaque année nos belles régions, et profitent de nos trésors gourmands. Quand on parle de vin français, on parle de tradition et de savoir-faire. Les régions deviennent des marques et tout le monde est en mesure de citer des lieux de production comme le Bordelais, la Bourgogne, la Vallée du Rhône ou encore la Provence ou l'Alsace. Et bien à l'image de nos régions qui s'étendent dans des contrées lointaines, le vin a franchi les frontières de l'hexagone pour s'installer dans nos territoires exotiques grâce à des passionnés qui ont apporté dans leurs valises un savoir-faire ancestral. 

Si certaines expériences se sont faites en appliquant les procédés traditionnels de vinification à des fruits exotiques - comme le Domaine des Antilles, un blanc moelleux de banane produit en Guadeloupe - d'autres ont eu une démarche plus classique en s'essayant à l'implantation de vignobles dans des lieux insolites.

vin tahiti01

Source : vindetahiti.pf

C'est le cas de Dominique Auroy, un homme d'affaires installé en Polynésie depuis trois décennies, qui a eu l'idée folle de planter des vignes sur l'atoll de Rangiroa, situé à environ 350 km de Tahiti dans l'archipel des Tuamotu. Il lui aura fallu 8 années de recherche et de prospection sur les 5 archipels de Polynésie, en collaboration avec un viticulteur de Bourgogne, ainsi qu'un investissement de 1,7 millions d'euros, pour choisir l'atoll le plus ensoleillé de Polynésie. Ils ont dû notamment adapter certaines techniques au sol coralien polynésien. 

vin tahiti02

Source : vindetahiti.pf

La particularité de ce vignoble de 11ha - qui pourrait s'etendre prochainement sur 30ha - est d'être vendangeable deux fois par an (vendange d'hiver austral en mai et d'été austral en novembre) grâce à des conditions climatiques quasi constantes avec des températures comprises entre 28° et 35°. Imaginez des vignes qui poussent à 100m du lagon et 400m de l'océan ! Ce contexte géographique et climatique concourt d'ailleurs à en faire un vignoble bio avec l'eau qui irrigue la vigne qui provient d'une station de desalinisation et d'une pompe solaire, et l'air salin qui protège des maladies comme le mildiou. Il bénéficie d'ailleurs de la certification "Ecocert" qui délivre la mention "issu de l’agriculture biologique" et le logo AB mais aussi de la Norme Océanienne d'Agriculture Biologique et du logo Bio Pasifika.

Les 1ères bouteilles de ce vin de Tahiti ont été produites en 2000 à partir de cépages qui se sont imposés après de nombreux tests : l'Italia, le Carignan et le Muscat de Hambourg. Aujourd'hui, le Domaine Dominique Auroy produit plus de 50 000 bouteilles/an de vins blanc et rosé.

 

Revue de détails (source : vindetahiti.pf) :

 

blanc sec Blanc sec (cépage Carignan rouge) : élevé 12 mois en fut de chêne, il offre des arômes de miel suivis de bouquets épicés, des accents de tilleul et de verveine. La trame légèrement boisée est soutenue par une note minérale de corail très originale. En bouche l’attaque est franche, fraicheur et vivacité caractérisent ce vin d’une grande finesse. A boire frais avec des crustacés et des poissons en sauce. 
blanc corail Blanc de Corail (cépages : Carignan rouge, Italia, Muscat de hambourg) : le nez de ce vin blanc élégant et fin s’ouvre sur des notes exotiques et minérales de mangue, d’ananas et de banane confite. De subtils arômes de lychee et de papaye complètent ce tableau en deuxième nez. Expressif et complexe, l’attaque est franche en bouche. A boire à l'apéritif ou en accompagnement de poissons et crustacés.
blanc moelleux Blanc Moelleux (cépages : Italia, Muscat de hambourg) : Comparable à aucune autre, avec sa couleur cuivrée légèrement ambrée, ce vin de Tahiti est issu de raisins ramassés après maturité ce qui permet d’accumuler des arômes propices à produire un vin liquoreux, au nez de miel, de clémentine, et d’orange amère. La bouche est riche, grasse et longue, avec des accents de mandarine en rétro-olfaction ; la touche finale est souple et délicate. Inclassable, ce vin doit être servi glacé pour exprimer la palette de ses saveurs subtiles. Il pourra vieillir de longues années, mais peut également se déguster jeune accompagné de foie gras ou de desserts comme des fondants au chocolat, charlottes ou crèmes brulées.
rose nacarat Rosé Nacarat (cépages : Carignan rouge, Italia, Muscat de Hambourg) : Issu de la vinification en assemblage des jus des raisins de Muscat de Hambourg avec du Carignan Rouge, ce Rosé présente une robe soutenue acidulée, couleur brique de vin vieux. Le nez confirme cette maturité, avec en première approche des aromes de melon, il développe des accents de framboise et groseille très expressifs. Long en bouche, il exprime toute sa finesse et sa complexité avec une finale fraiche. Servi frais en apéritif, il accompagne également à merveille des coquilles Saint-Jacques, un poisson cru légèrement citronné ou des grillades.

Comment s'en procurer ? vous pouvez commander le vin de Tahiti sur le site www.tahitiessentiels.com ou à Paris à l'épicerie fine Tomat's (12 rue Jacob, dans le VIème). Comptez environ 30€/bouteille.

Commenter cet article

JL 04/08/2011


Une très bonne idée que de présenter ce vin de RANGIROA ...
avec l'avantage d'avoir 2 récoltes annuelles :-)
D'autres articles très intéressants sur votre blog ...
Bravo !


Messergaster 05/08/2011


Tiens j'avais pas vu que tu avais publié cet article aussi sur la communauté ! :)
Si tu veux parler vin, sache qu'il y a aussi le blog "les compagnons de la grappe au soleil" inscrit à la communauté (je ne sais pas si tu as vu l'article qu'ils avaient publié sur le Gamay..).
En tout cas, ce serait dommage de ne pas profiter du beau climat de ces régions pour faire du bon vin !
Passe une bonne soirée ! (et vive ton assiduité sur la communauté !) :)