Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Cookmyworld

Qui dit vin, dit vignoble, nature et tradition... tout du moins pour les français que nous sommes ! L'objet de mon billet du jour est une initiative viticole pour le moins originale provenant d'Angleterre, et plus précisemment de Londres.

Urban_Wine.jpg Tout d'abord, il faut savoir que depuis de nombreuses années, beaucoup de londoniens font pousser dans leurs jardins de la vigne comme plantes d'agrément, sans pour autant utiliser les quelques raisins produits. Après une visite dans notre beau pays, un londonien a eu l'idée de créer en 2007 la coopérative Urban Wine, pour proposer à ces viticulteurs urbains de rassembler l'ensemble de leurs récoltes pour produire du vin rosé. Si la 1ère année seulement 20 bouteilles ont pu être produites, 2010 a été l'année du véritable démarrage avec plus d'une tonne et demi de raisins récoltés pour une production de plus de 1 200 bouteilles, mélangeant cépages reconnus comme le Chardonnay ou le Pinot noir avec des cépages moins communs comme le Phoenix ou le Solaris.

Plus qu'une recherche de qualité, cette initiative avait au départ une vocation communautaire pour permettre aux gens de se rassembler autour d'un projet commun. Aujourd'hui, des spécialistes du vin ont rejoint la coopérative et ont ainsi permis d'améliorer la qualité tout en maintenant l'esprit initial. N'importe qui peut se procurer ce vin sec et peu fruité, disponible dans des pubs et des bars de Londres à 10€ la bouteille (quand même!).

Pour devenir membre de cette coopérative, il faut fournir un minimum de 3kg de raisins, qui seront pressés à l'automne et livrés au printemps suivant. Chaque membre producteur londonien (cotisation d'environ 140€) reçoit gratuitement 6 bouteilles, qu'il peut personnaliser à sa convenance, et bénéficie de conseils et de réductions sur l'achat d'autres bouteilles (9€/btle). Urban Wine propose également une formule "Developer" pour les londoniens qui souhaiteraient se lancer dans le vin. Pour environ 75€, ils recevront un plant de vigne (Phoenix) et des conseils pour réussir à produire des raisins exploitables dans les 2 ou 3 ans qui suivent.

N'étant pas un spécialiste de la vigne, je me demande simplement quel peut être l'impact de la pollution de l'air sur le raisin qui pousse dans une grande ville ?

Si Paris produit du vin, essentiellement dans le XVIIIème arrondissement avec la vigne de Montmartre, plus connue sous le nom de Clos-Montmartre, on peut imaginer qu'une initiative similaire rencontrerait le succès dans notre capitale...

Partir en week-end à Londres avec Lastminute.com

Commenter cet article